Partagez | .
 

 ▬ 1ER ÉVENT Δ « Pleine Lune », Avery & Elyon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
❝ Je suis le GRAND CHEF

Δ Date d'inscription : 05/11/2013
Δ Messages : 151

MessageSujet: ▬ 1ER ÉVENT Δ « Pleine Lune », Avery & Elyon   Sam 8 Fév - 18:06


Pleine Lune

Avery & Elyon

Halloween. N'ayant pas d'enfant (si j'exclus vos petits pokemons de cette catégories), vous ne vous êtes pas sentis obligés cette année de faire un grand truc pour l'occasion. Le programme de ce soir était tout simplement de prendre le train quittant Lakeshore. Evidemment peu d'autres personnes ont pris le même train car ils sont tous déjà chez eux pour regarder leurs mômes dans leur costumes de citrouille ou de fantômes. Bref, vous êtes tous les deux montés dans ce train qui est quasiment vide et qui, à cause de l'épaisse brume, roule vraiment doucement, doucement au point que si vous étiez en train de marcher à côté de lui, vous arriveriez plus rapidement à destination. Du coup, Avery tu as décidé de te dégourdir les jambes et par la même occasion de trouver un distributeur dans lequel tu pourrais trouver des bonbons (c'est Halloween après tout), et alors que tu traverses la voiture suivante, tu aperçois la jeune Elyon qui est en train de manger des confiseries qu'elle a achetée avant de monter dans ce train fantôme. Au moment même où vos regards se croisent, le train s'arrêtent brusquement, les lumières s'éteignent et la chaleur ambiante chute.  Pour résumer, vous êtes tout deux dans un train vide, sans lumière, qui est à l'arrêt et où l'on se gèle les miches, et pour couronner le tout la seule personne qui pourrait assurer vos arrières est une personne qui ne serait pas forcément attristée de votre disparition. Enfin bon, bonne chance et bon Halloween.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ex-tenebris-lux.creer-un-forum.net
« Invité »

avatar
❝ Invité ❞


MessageSujet: Re: ▬ 1ER ÉVENT Δ « Pleine Lune », Avery & Elyon   Sam 8 Fév - 23:48

Il ne savait pas vraiment ce qui lui avait pris de prendre le train. Peut-être que son chauffeur était une terrible feignasse qui ne voulait pas aller chercher son patron à cause d'un soit disant « brouillard trop épais » mais prendre les transports en commun ne lui était jamais paru comme une aussi mauvaise idée. De un parce qu'il avait l'impression de chevaucher un escargot particulièrement lent et de deux parce que c'était un moyen de transport sale et puant. Et il ne disait pas ça parce qu'il était maniaque mais franchement, un siège où tout le monde pouvait s’asseoir, même les gens à l'hygiène douteuse, ça le répugnait.
Il soupira une nouvelle fois en voyant Mads dormir sur ses genoux et Chear picorer quelques chips écrasées par terre. Il ne tiendrait pas ainsi longtemps. Il devait bouger. Faire quelque chose, peu importait quoi. Ses jambes commençaient à être engourdies. Il se leva d'un coup, posant Mads par terre et marcha d'un air déterminé vers le wagon cafétéria. Enfin, s'il y en avait un. Et sinon, tant pis, ça lui aurait fait une petite promenade. Il entama sa marche rapide et fronça les sourcils en remarquant une chose : Il était seul dans ce train. Tous les wagons semblaient vides. Ça ressemblait à une mauvaise blague. Elle en était d'autant plus mauvaise qu'on était le jour d'Halloween. Et même si Avery n'était pas très superstitieux, c'était quand même vachement suspect. Même Mads, à moitié réveillé lançait des coups d’œil inquiets sous les sièges, comme s'il s'attendait à ce que quelque chose en surgisse.
Il marcha encore un petit moment, le temps de traverser deux autres wagons, et se surpris à soupirer de soulagement en voyant une jeune femme de dos. Il n'était pas seul finalement. Il s'avança dans l'espoir de lui adresser la parole et … black out.

Bon, Avery n'était pas vraiment du genre froussard mais il fallait avouer : Cette brume épaisse lui foutait les jetons. Même Mads et Chear qui le suivaient bien sagement dans les allées du train se serraient l'un contre l'autre, effrayés. D'autant plus que les lumières qui venaient de lâcher de l'inspiraient pas du tout. De même que le froid glauque qui lui glaçait le sang.  Mais le pire, (oui, il y avait pire) c'était la personne qu'il avait vu juste avant que l'électricité ne foute le camp. Il fallait vraiment qu'il tombe sur Elyon, franchement ? La seule personne avec laquelle il se disputait en permanence et pour un rien. Il devait être maudit. En même temps, vu la date et l'atmosphère, une malédiction ne serait pas vraiment un étonnement. Il sursauta violemment en sentant Mads s'accrocher à sa jambe en couinant des « Hericeeeeendre ! » paniqués alors que Chear s'était directement posée dans ses bras. Ses pokémon étaient de vrais fillettes. Bien que lui non plus n'en menait pas large. Il sentait la sueur froid lui couler le long de l'échine et resserra son long manteau autour de lui avant de prendre Mads dans ses bras pour s'éclairer un minimum grâce à ses flammes et, occasionnellement pour tenter de le consoler. Il vit le visage d'Elyon à la lueur des flammes et les ombres se reflétant sur son visage étaient des plus terrifiantes. D'ailleurs, Mads semblait du même avis puisqu'il se cacha encore plus contre son dresseur. Un long silence s'installa et il s'éclaircit la gorge.

« Si t'as une lampe de poche sur toi, c'est le moment de la sortir. »

Toujours agréable avec les personnes qu'il adorait, vraiment. Dommage qu'Elyon n'en faisait pas parti. Il n'avait vraiment rien contre elle mais c'était plus fort que lui : Il y avait toujours une raison pour qu'ils se disputent. Il n'allait pas dire qu'il n'y était pour rien puisque la plupart du temps, il était celui qui déclenchait les hostilités. Mais elle avait vraiment un caractère de cochon elle aussi. Et puis, il avait vraiment besoin d'une raison pour ne pas apprécier quelqu'un ? Non, il était Avery Hawkins, il emmerdait qui il voulait, point à la ligne.

« Et si tu pouvais te dépêcher, ce serait encore mieux. Parce qu'il est hors de question qu'on se sépare, je connais le scénario type du film d'horreur et cette nuit ressemble vaguement à ça. »


Dernière édition par Avery E. Hawkins le Dim 9 Fév - 14:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Carnet de voyage
Ville de départ : Lakeshore
Équipe pkmn :
Inventaire :
❝ Je suis une DRESSEUSE

Δ Date d'inscription : 05/11/2013
Δ Messages : 249
Δ Ft. : Amanda Seyfried
Δ Fiches : ✔️ Fiche ✔️ Liens
Δ Équipe : ✔️ Journal de voyage
Δ Banque : ✔️ Compte
Δ Points : 1 195 pts

MessageSujet: Re: ▬ 1ER ÉVENT Δ « Pleine Lune », Avery & Elyon   Dim 9 Fév - 13:06


Avery & Elyon
« pleine lune »

Vous savez, j’ignore pourquoi j’avais pris le train. Partir de Lakeshore une nuit comme celle d’Halloween n’a jamais été une bonne idée. J’imagine que j’espérais naïvement rejoindre Los Angeles et trouver quelqu’un avec qui passer la soirée. Même si j’adore mon équipe, ils ne sont pas toujours les plus rassurants et je vis seule avec eux dans une grande maison qui passe son temps à craquer dans tous les sens. Vous imaginez à peu près le topo ? Le pire c’est qu’en montant dans le train avec Five, il m’avait regardé avec ce regard spécial de quand il refuse de faire quelque chose, quand il m’observe de la sorte, j’entends dans ma tête une petite voix qui répète sans cesse « c’est pas une bonne idée Elyon, c’est vraiment pas une bonne idée… » Bon, hé bien au moins cette fois c’était clair et net, non ce n’était pas une bonne idée mais on était montés, de toutes façons. J’imagine qu’au fond de moi, la nuit d’Halloween était pour moi l’occasion d’arriver à surmonter l’angoisse constante qui me prenait. La véritable question est-donc la suivante : peut-on avoir peur de quelque chose de réel quand on a constamment peur de quelque chose qui n’existe pas ? En plus, naturellement, je n’ai pas encore totalement identifié ce qui me terrifie de la sorte. L’idée de me retrouver seule, j’imagine… Alors dans le train, Five se serrait contre mes jambes, tout tremblant, j’aurais pu appeler mon équipe entière mais… Et puis, finalement j’avais accepté qu’il rentre dans sa pokeball, même si au fond de moi ça ne me rassurait pas du tout, au moins là-bas il était en sécurité et c’était ce qui comptait à mes yeux.

J’avais naïvement tenté de dormir dans le train, espérant que ça passe plus vite, que ce ne soit qu’un cauchemar au milieu de tous les autres, hélas dormir quand on crève de froid n’est pas toujours une bonne idée, j’avais donc abandonné cette possibilité. J’hésitais à me lever et enclencher l’arrêt d’urgence pour descendre – mais entre nous, je ne suis pas vraiment une héroïne alors pas sûr que je l’aurais vraiment fait – sauf qu’une fois me ramena sur terre, brisant toutes les pensées dans lesquelles je m’étais enfermée pour me protéger, comme des bulles de savon. Et cette voix je la reconnu si rapidement… Avery Hawkins, un abruti qui me tombait toujours dessus quand il ne fallait pas, et il semblait qu’il tenait à continuer sur sa lancée. Le genre d’homme qui est persuadé que tout lui est dû moi ça m’agace. Je suis désolée mais j’ai vécu toute ma vie entourée de gens qui se faisaient rabaisser sans cesse – à part Thalia mais c’est une autre histoire – alors… Mais d’un autre côté, voir n’importe qui dans ce train dont le visage m’était familier était toujours mieux que de voir un vieux contrôleur fantomatique. Hein ?

Recule, j’ai mieux qu’une simple lampe.

Ainsi ma phrase terminée d’un ton plutôt las, je demandais à Five de sortir de sa pokeball, ce qu’il fit, d’ailleurs. Imaginez s’il ne l’aurait pas fait, j’aurais eu l’air si stupide… D’un côté, j’étais quasiment sûre que d’autres petites têtes qui traînaient dans leurs pokeballs dans mon sac n’auraient pas été si courageux. Enfin. Five releva ses grands yeux pour m’observer avant de jeter un regard étrange à Avery, hm, il n’avait pas cet air des gens qu’il menace de cramer, mais il n’avait pas l’air très commode non plus. Il s’inquiétait sans doute pour moi, comme à son habitude… Il ne me semblait pas avoir croisé beaucoup les pokemons d’Avery, alors c’était une assez grande nouvelle pour moi, assez pour faire divaguer mes pensées.

Je sais que tu as peur également Five mais nous avons besoin de lumière, tu veux bien nous aider ?

J’essayais de me montrer motivée et loin de la peur, mais Five avait un courage hors du commun, il releva la tête, acquiesçant rapidement avant de rendre plus vive et plus lumineuse encore la flamme qu’il avait au bout de la queue, se mettant à marcher devant nous. Je jetai un regard à Avery avant de rouler des yeux. Est-ce qu’il allait partir se cacher dans les toilettes et attendre que ça se finisse ? Tsss. On voyait bien qu’il avait pas trainé dans un manoir hanté lui, enfin, j’étais contente de ne pas y être ce soir. Alors que le train ralentissait encore, je m’agrippais au mur, mon dieu, il ne fallait pas que je me moque de lui, puisque j’étais morte de trouille aussi. Mais j’essayais de ne pas le montrer, pas question qu’il s’amuse à me rabaisser encore.

Allez, bouge, tu veux pas qu’un détraqueur vienne te voler ton âme hein ?

Ok, cette référence à un « petit » best-seller n’était peut-être pas la bienvenue, mais elle eut le mérite de me faire sourire toute seule, car même quand j’avais une peur bleue de la situation, j’arrivais à lui envoyer des piques. Pas mal moi-même, pas mal.
 

_________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité »

avatar
❝ Invité ❞


MessageSujet: Re: ▬ 1ER ÉVENT Δ « Pleine Lune », Avery & Elyon   Dim 9 Fév - 23:00

Un salamèche. C'était sa solution huh ? Il soupira bruyamment. Il ne pouvait pas vraiment lui reprocher quoi que ce soit puisque lui se servait des petites flammes de Hericendre pour s'orienter un minimum. Mais il fallait avouer que la solution de la jeune femme portait bien plus ses fruits. La flamme de son pokémon était bien plus forte que celle de Mads qui vacillait légèrement à cause de la peur. Il soupira de soulagement en voyant les alentours s'éclairer un peu plus et serra davantage Mads contre lui. Le pauvre Pokémon semblait effrayé alors que Chear était presque excitée par la situation. Mais il savait aussi que Mads haïssait sa pokéball plus que tout. Il hésitait à le faire rentrer, sachant très bien qu'il allait rester blottit contre lui en tremblotant s'il ne le faisait pas.

« Tu ferais mieux de rentrer Mads. »

Et comme attendu, le pokémon se mit à secouer la tête en lâchant des « Heri-Heri » négatifs. Il soupira une nouvelle fois mais cette fois-ci, ce fut d'agacement. Mads était vraiment têtu parfois. Il leva la tête vers Elyon et grommela à sa référence à Harry Potter. Il était vrai que la situation y ressemblait vaguement. Inconsciemment, il jeta un œil vers la fenêtre pour s'assurer qu'un détraqueur n'était pas sur le point de surgir et souffla, créant un petit nuage de buée en face de sa bouche. Et comme à chaque fois qu'il devenait nerveux, son accent anglais ressortait plus fort que jamais.

« Ne sois pas idiote. Allons voir si les autres wagons sont vides. »

Il aurait bien voulu prendre la tête de la marche mais c'était Elyon et son pokémon/lanterne qui était censé éclairer le chemin alors... Et non, ce n'était pas du tout parce qu'il avait la frousse ! Bordel, il avait bientôt 35 ans, il n'allait pas se mettre à flipper comme une gamine de 6 ans ! Et pourtant, il poussa bel et bien un cri de fillette en sentant Chear lui tirer les cheveux et trébucha légèrement avant de se redresser et de faire comme si de rien n'était, le cœur battant. Ah oui, se ridiculiser devant cette nana, c'était vraiment la meilleure chose à faire. Il s'éclaircit la voix et fronça les sourcils. Même dans le noir, on pouvait dire qu'il était énervé et gêné.

« Bordel, Chear ! »

En réponse, l'oiseau lança un « Etourmiii » aigu et s'envola pour se poser près du Salamèche d'Elyon, lui lançant un regard narquois. Il manquait plus que ses propres pokémon se retournent contre lui ! Il attrapa sa pokéball et rappela Chear à l'intérieur, agacé. Il doubla Elyon dans un élan de fierté mal placée et ouvrit le chemin avec la faible lueur que dégageait Mads.

« Grouille, j'ai pas envie de m'attarder ici, cette rame me fout les jetons. »

Comme attendu, la seconde rame était vide. Et cette rame était justement le wagon restaurant. Sans cette foutue panne, il aurait pu bien gentiment ignorer Elyon, se prendre un paquet de bonbons et attendre bien sagement avant de rentrer chez lui et s'endormir tel une enclume. Mais non, bien sûr, il avait fallu que ce soir soit le soir maudit d'Halloween et que tout tombe en panne comme par magie. Il jeta un autre coup d’œil par la fenêtre et s'approcha, posant sa main sur la vitre gelée.

« Tu crois que c'est à cause de Pokémon ? J'ai entendu dire qu'il y avait une migration de Fantominus à Hesperia, elle aurait pu arriver par ici. A moins que ce soit lié à cette brume... »

C'était vraiment étrange tout de même. Seul des Pokémon auraient pu être derrière tout ça, ça paraissait plus logique qu'un quelconque revenant hantant ce train.


Dernière édition par Avery E. Hawkins le Lun 10 Fév - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Carnet de voyage
Ville de départ : Lakeshore
Équipe pkmn :
Inventaire :
❝ Je suis une DRESSEUSE

Δ Date d'inscription : 05/11/2013
Δ Messages : 249
Δ Ft. : Amanda Seyfried
Δ Fiches : ✔️ Fiche ✔️ Liens
Δ Équipe : ✔️ Journal de voyage
Δ Banque : ✔️ Compte
Δ Points : 1 195 pts

MessageSujet: Re: ▬ 1ER ÉVENT Δ « Pleine Lune », Avery & Elyon   Lun 10 Fév - 17:24


Avery & Elyon
« pleine lune »

Je crois qu’en réalité je n’étais pas plus paniquée que cela. Simplement parce que lorsqu’on est habitué, comme moi, à avoir peur absolument tout le temps et à se méfier de tout, finalement, lorsque quelque chose arrive, ça ne peut que nous donner raison. Non ? Pour, excusez ce petit passage de personnalité typique paranoïaque, je reprends. Ainsi en marchant dans le wagon, Avery me dépassa, qu’il fasse ce qu’il voulait, je le voyais trembler même dans le noir alors bon… Et Five qui me jeta un regard amusé à voir l’homme se prendre soudainement pour un super héros, alors qu’actuellement, entre nous, il avait d’avantage la dégaine de la demoiselle en détresse… Néanmoins, même si j’avais terriblement envie de partir de l’autre côté pour le laisser tout seul et le laisser psychoter, je n’étais pas sadique à ce point eeeeet j’avais la frousse aussi. Ah mais, je ne le nie pas, justement ! Avery aurait dû être rassurant avec sa carrure et tout ça, mais à la place de cela il m’inquiétait plus qu’autre chose.

Je…

J’allais lui répondre mais un long frisson parcouru mon échine, me glaçant le sang, ce frisson, et ce courant d’air glacial fut rapidement suivit par un cri que j’étouffais tant bien que mal, alertant Five qui sautilla à côté de moi pour faire d’avantage de lumière, alors, les mains plaquées contre la bouche, je relevais les yeux vers Avery avec un air complétement tétanisé. Si nous étions dans un film d’horreur à notre insu, c’était vraiment un mauvais remake de remake.

Quelque chose m’a frôlé…

Il aurait pu penser que c’était une blague et il pouvait même le penser, sauf que, vu la tête que je me payais actuellement, l’humour ne semblait pas de mise, j’avais senti quelque chose contre mon bras et honnêtement, là je n’osais pas vraiment bouger, même si une grosse partie de moi me criait de prendre mes jambes à mon cou. Et l’autre ? Ah, elle me disait de pleurer dans un coin. Sauf que mon corps refusait de faire quoi que ce soit, même si Five essayait naïvement de me pousser. Et puis, il y eut ce bruit, une espèce de rire fantomatique, d’outre-tombe et entre nous, si j’en avais eu la force, j’aurais couru pour me cacher dans les bras d’Avery, ou de n’importe quelle autre personne vivante sur terre. J’insiste : vivante.

Mon dieu !

Encore une fois, c’était d’avantage un cri étouffé qu’autre chose, un gémissement effrayé et qui aurait été particulièrement pathétique dans n’importe quelle autre situation. Mais profitons du fait d’être coincé dans un train fantôme pour en faire usage. D’ailleurs, allait-on en sortir ? Et s’il s’arrêtait finalement, au milieu de nulle part ? Ou pire ! Et s’il accélérait, comme ça, sans aucunes explications ? Sincèrement, au milieu de toutes ces suppositions, je dois bien avouer que je ne faisais pas trop la fière. Mais, même si céder à la panique me semblait si agréable et si facile, je savais que j’étais plus forte que cela, de plus, si quelques petits bruits suspects me mettait complètement kaput je n’étais pas prête pour devenir dresseuse et affronter d’autres dangers, de plus grande envergure. Bien. Je glissais ma main contre mon doigt gauche et claquait l’élastique qui s’y trouvais, me faisant serrer les dents. Tout cela était bel et bien réel donc il fallait réagir. Vraiment.

Sauf que… Le train fit un mouvement un peu étrange puis s’arrêta avec un son strident avant de reprendre lentement son chemin, remuant beaucoup trop pour que ce ne soit pas dangereux, alors je relevais les yeux vers Avery. Il n’y a qu’à l’article de la mort que j’aurais pu lui faire des excuses et lui reconnaître qu’il pouvait peut-être avoir des côtés sympas et je n’y étais pas encore.

Ce sont définitivement des pokemons.

Et puis, plus bas, avec une voix trahissant un léger tremblement :

En tout cas, je l’espère vraiment…

S’il s’agissait juste de pokemons, certes ça restait possiblement dangereux, mais moins inquiétant que s’il s’agissait de quelque chose qu’on ne pouvait pas identifier, et vraiment, l’inconnu me faisait beaucoup plus peur qu’une simple armée de pokemons spectres…
 

_________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité »

avatar
❝ Invité ❞


MessageSujet: Re: ▬ 1ER ÉVENT Δ « Pleine Lune », Avery & Elyon   Lun 10 Fév - 22:50

Il se figea légèrement en entendant le petit cri étouffé d'Elyon et la déclaration angoissante qui en suivit. « Quelque chose m'a frôlé... » Chouette. Il ne manquait plus que ça. Il poussa un long soupir pour tenter de se calmer et jeta un œil autour de lui. Il ne voyait rien. Littéralement. Il avait l'impression que le wagon s'assombrissait de seconde en seconde. Il n'allait tout de même pas jusqu'à dire qu'il avait peur du noir, mais l'atmosphère qui se dégageait de la pénombre le dérangeait. Il se redressa un peu et posa ses yeux sur la jeune femme éclairée par la flamme de son Salamèche. Il s'approcha doucement et essaya de calmer les tambourinements de son cœur avant de poser une main maladroite sur le haut du crâne d'Elyon, essayant de la rassurer. Même s'il n'était même pas sûr de pouvoir se calmer lui-même. Il détourna le regard et retira sa main aussitôt, la fourrant dans sa poche avant de fermes les yeux et de prendre une grande inspiration. C'était dans ces moments là qu'avoir un esprit sceptique aidait. Un train hanté et une grande migration de pokémon de type ténèbres dans le coin ? Ce n'était certainement pas une coïncidence. Et bien que l'idée qu'un fantôme ne vienne les hanter le terrifiait, celle de pokémon sauvages venus leur jouer un tour ridicule le rassurait presque. Enfin, presque.

« Si tu fais confiance à tes pokémon, tout devrait bien se passer. Ne restons pas ici et essayons d'atteindre la cabine du conducteur. »

Il remonta Mads qu'il sentait glisser de ses bras depuis tout à l'heure et voulu ouvrir le chemin d'un pas décidé. Mais c'était sans compter ce foutu train qui fit de nouveau des siennes en leur perçant les tympans et les secouant comme il ne savait quoi. Il avait l'impression d'être dans un manège et non plus un train. Il se rattrapa de justesse à un des sièges, serrant davantage Mads contre sa poitrine pour le protèger d'un quelconque choc avant de se remettre en route tout comme Elyon. Il sourit légèrement à la remarque de cette dernière, sourire qui se transforma bien vite en grimace. Lui aussi espèrait que c'était bel et bien des pokémon. Mais après tout, qu'est-ce que ça pouvait être d'autre ? Y avait-il des preuves irréfutables de l'existence des fantomes ? Non. Et il n'avait pas l'intention  de se laisser berner par ces contes pour enfants. Il prit une voix un peu plus assurée et s'éclaircit la voix.

« Bien sûr que ce sont des pokémon, qu'est-ce que ça pourrait être ? » Il sourit, moqueusement. « A moins que tu aies eu raison à propos des détraqueurs. »

Finalement, il n'était pas le seul effrayé ici. Elyon avait beau faire la maligne avec ses piques lancées, elle ne semblait pas dans une meilleure situation que lui. D'un autre coté, ça le rassurait un peu de ne pas être le seul angoissé ici.
L'ambiance dans le wagon suivant n'était pas du tout la même et la première chose à laquelle Avery fit attention fut le nounours sûrement oublié par une gamine qui cogna son pied. Il se baissa pour le ramasser et le montra à Elyon en souriant, amusé et désabusé à la fois. C'était presque trop cliché pour être vrai et honnêtement, tout ça ressemblait à une mise en scène grotesque.

« Pas du tout glauque.»

Il reposa le nounours sur une des banquettes et eut un petit sursaut en croyant voir une ombre apparaître derrière la vitre du train. Ombre qui avait aussitôt disparue. Il avait dû rêver mais il s'approcha malgré tout pour s'en assurer. Il tourna la tête vers la jeune femme, ne pouvant s'empêcher de râler face à la parano dont il faisait preuve.

« C'est ridicule comme situation. »

Il se fit une nouvelle fois secouer par un mouvement du train et reprit son chemin vers la cabine du conducteur. Bordel, mais il était long comment ce foutu wagon ?!
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Carnet de voyage
Ville de départ : Lakeshore
Équipe pkmn :
Inventaire :
❝ Je suis une DRESSEUSE

Δ Date d'inscription : 05/11/2013
Δ Messages : 249
Δ Ft. : Amanda Seyfried
Δ Fiches : ✔️ Fiche ✔️ Liens
Δ Équipe : ✔️ Journal de voyage
Δ Banque : ✔️ Compte
Δ Points : 1 195 pts

MessageSujet: Re: ▬ 1ER ÉVENT Δ « Pleine Lune », Avery & Elyon   Mar 11 Fév - 14:20


Avery & Elyon
« pleine lune »

S’il y avait quelque chose typique avec quoi j’étais en accord avec la pensée d’Avery, c’était bien le fait que toute cette situation était d’un ridicule effarant. Effrayant, même… Sincèrement, c’était quoi ce plan tout moisi de se retrouver comme ça, bloqué dans un train avec son – presque – pire ennemi ? Non mais oh. Fallait arrêter de trembler comme une feuille ma vieille Elyon. D’accord, le regard désespéré que me lançait Five me laissait présager en plus de cela que lui non plus ne trouvait pas la situation très amusante. Quelque chose remua dans mon sac à la remarque d’Avery, et je me souvins alors des conditions de captures de ma très chère Abby, Scrutella vivant dans un manoir complétement hanté par des dizaines de pokemons spectres, elle devait se sentir comme à la maison, il me semblait donc juste de la laisser sortir. D’ailleurs, elle me regarda fixement quelques secondes avant de relever les yeux pour vers l’obscurité du bout du couloir et de sautiller partout. Décidemment, dans le genre motivée à me filer la frousse celle-ci… Et je ne vous parle même pas de l’histoire du nounours, parce que j’en étais encore un peu traumatisée…

Tu crois qu’on va dans le bon sens au moins ?

J’ignorai si je remettais en questions la capacité de localisation d’Avery ou simplement la crainte qu’un amas de pokemon donnent des illusions plus que troublantes, si ça se trouvait on s’était juste endormi chez nous et pouf, nous avions débarqué dans cet espèce de cauchemar. Brr. Je ne préférais pas y penser, songer que c’était réel minimisait le risque qu’il nous arrive des choses véritablement horrible. C’est peut-être étrange comme mode de pensée, mais réfléchissez-y un peu et vous vous rendrez à l’évidence qu’en réalité c’est très logique.

Bon…

Le train remuait dans tous les sens et ça devenait assez compliquer de progresser dans l’allée sans tomber sur un siège. Entre nous, je n’avais vraiment pas envie de m’y asseoir, si c’était pour ne jamais me relever ou voir des yeux brillants m’observer sous le siège suivant ou encore quelque chose attraper mes jambes. Remarquez, je n’avais pas besoin d’être assise pour que cela arrive, pensée qui ne me rassura pas, bien au contraire. Alors qu’Abby restait attentive à des choses invisibles qui retenaient étrangement son regard, Five, lui, me trainait un peu pour que je reste près d’Avery, étrange comme comportement, il devait sans doute penser que l’union fait la force. Je me plaisais à croire que nous étions une mini-union anti-spectre, mais plus j’y réfléchissais et plus je réalisais qu’à croire l’étrange activité fantomatique à l’extérieur, nous ne faisions vraiment pas le poids. Même avec mon équipe de quatre pokemons… Vous vous demandez pourquoi je ne laissais pas sortir Hartyn et Lyptus, hein ? Imaginez, le premier étant un Cerf, il faut encore se balader avec dans un train et c’est loin d’être la chose la plus pratique qui soit. Et le deuxième étant plus froussard que le pire des froussards, ça paraissait compromis. Et contrairement à Abby, aucun des deux autres ne réclamaient à sortir, bien au chaud dans leur mini-demeure sphérique.

Il y eut un bruit métallique étrange, un grincement très désagréable qui m’obligea à me protéger les oreilles, suivit d’un bruit de verre brisé. Mon dieu. Mon dieu, et tout ça derrière moi, au début du wagon, en tournant la tête, je remarquais la fenêtre éventrée à quelques pas de là et le courant d’air glacial qui vint chatouiller ma peau ne me motiva pas du tout à mener mon enquête là-dessus, sincèrement. En m’approchant d’Avery, cette fois pour me protéger mais surtout pour le retenir de changer de wagon, je soupirais, essayant de relativiser un maximum… D’autant plus que les rires commençaient sérieusement et dangereusement à s’approcher.

Ça pourrait être pire, on aurait pu être dans un avion…

Je ponctuai ma phrase d’un faible sourire qui fit relever les yeux d’Abby vers moi, son attention actuelle partager entre la dresseuse que j’étais et la fenêtre – ou les restes de fenêtre – à quelques pas de là, Five quant à lui me gratifia d’un regard sombre, mon humour n’étant certainement pas à son goût. Mais il fallait que je justifie de retenir Avery de la sorte alors ni une ni deux je me lançais là-dedans.

Tu sais, je ne sais pas si c’est une bonne idée de passer entre les wagons, tu vois ce qu’ils ont fait à la fenêtre, ils sont capable de dessouder les wagons entre eux quand on passera et…

J’ignorais si la situation actuelle me faisait d’avantage penser aux détraqueurs ou à Anastasia, mais dans les deux cas les dangers encourus ne me plaisaient que guère. Certes j’avais décidé de devenir forte et d’avoir une équipe prête à tout, mais je n’étais pas sûre d’être prête à être prête à tout, justement.


_________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
❝ Je suis le GRAND CHEF

Δ Date d'inscription : 05/11/2013
Δ Messages : 151

MessageSujet: Re: ▬ 1ER ÉVENT Δ « Pleine Lune », Avery & Elyon   Sam 22 Fév - 23:18


Pleine Lune

Avery & Elyon

Alors que vous ouvrez la porte pour accéder au wagon suivant, vous vous retrouvez face à de nombreuses paires d'yeux, des paires de très grands yeux...
Oui, en fait vous vous retrouvez face à des grands fantômes... mais bon je vous rassure, ce ne sont que des pokemons. Enfin... "que des pokemons" est un peu trop positif sur ce coup-là. Ne croyez pas qu'ils sont inoffensifs et qu'ils veulent vous faire des câlins, ils ont une toutes autre idée, et je ne suis pas sûr qu'elle coïncide avec la votre...



Petit conseil : faites demi-tour et refermez la porte derrière vous, en espérant qu'ils ne vous aient pas vu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ex-tenebris-lux.creer-un-forum.net
« Invité »

avatar
❝ Invité ❞


MessageSujet: Re: ▬ 1ER ÉVENT Δ « Pleine Lune », Avery & Elyon   Mar 25 Fév - 15:39

Les dernières paroles d'Elyon résonnaient dans la tête d'Avery alors qu'il fixait le sol du wagon avec méfiance. Super. Génial. Il ne manquait plus que les compartiments se détachent. C'était vraiment agréable d'être en compagnie d'une fille aussi positive qu'Elyon. Pas du tout de quoi paniquer. Il serra les poings et lui jeta un regard blasé, lui signifiant clairement que ça n'aidait pas. Non, pas du tout même. D'abord la fenêtre qui explosait sans aucune raison, des rires maléfiques de très mauvais goûts qui résonnaient dans le train entier et désormais l'image du wagon se décrochant qui défilait dans son esprit. Il n'avait qu'une envie : Se tirer d'ici.

« Merci pour ton optimisme Elyon, ça aide beaucoup. Tu proposes quoi alors ? On reste ici et on se tape la discut' alors que tout le train se barre en sucette ? »

Oui, il devait l'avouer : Son langage d'habitude si châtié commençait à en pâtir dès qu'il était angoissé. Et là, Elyon venait de briser le dernier nerf qui retenait le self-control d'Avery. Il se mordait la lèvre et fixait les bouts de verre qui reflétaient la lumière lugubre de la lune, s'imaginant déjà tomber du train et finir écrabouillé sur la voie. Lui qui d'habitude était si pieds à terre commençait à s'inventer des scènes plus dangereuse et terrifiante les unes que les autres. Peut-être était-ce l'atmosphère du train, le crissement des roues sur les rails ou encore le vent violent qui s'infiltrait par la fenêtre brisée mais l'énervement et la nervosité lui montaient à la tête.

« De toute façon, si comme tu dis, les wagons se décrochent, il vaut mieux rejoindre la tête du train au plus vite. »

C'est donc avec moins d'entrain qu'Avery fit coulisser la porte du prochain wagon. Porte qu'il referma aussi vite, blanc comme un linge mais un peu plus rassuré de savoir que finalement, ils avaient affaire à quelque chose de bien vivant (enfin, plus ou moins). D'ailleurs, ça paraissait tellement logique qu'il se sentait presque honteux et blessé dans sa fierté d'avoir envisagé la présence d'esprits dans ce train. Il se recula doucement et fit signe à Elyon de foncer vers les wagons précédents. Trois paires d'yeux luisants dans le noir. Voilà ce qu'il avait vu. Mais pas n'importe quelles paires d'yeux puisque ce qu'il avait vu dans le wagon étaient des Pokémon. C'était la première fois qu'il en voyait de ce genre et il n'avait pas pu les identifier correctement à cause de la noirceur des lieux mais il en était certain désormais : Les événements qui avaient lieu depuis tout à l'heure étaient dû à une attaque de Pokémon qui avaient, visiblement, décidé d'investir les lieux pour terroriser les pauvres humains qu'ils étaient. Il jeta un œil derrière lui alors qu'il faisait demi-tour pour tirer Elyon dans le wagon précédent le plus silencieusement possible. Il referma soigneusement la porte derrière lui et se retourna vers la jeune femme.

« Des Pokémon. Je te jure que derrière cette porte, j'ai vu des Pokémon ! Et ils n'avaient pas l'air de sympathiques Rondoudou. »

Il soupira et rit nerveusement. Si ces bestioles les repéraient, ils étaient mal. D'autant plus qu'il doutait avoir le niveau pour se battre contre des Pokémon capables de faire exploser des vitres et de couper le courant d'un train entier. Il ne savait pas quel était le niveau d'Elyon, mais il se doutait qu'elle non plus ne ferait pas le poids. Quoi qu'elle semblait être une (dieu, ça lui faisait mal de l'admettre) meilleure dresseuse que lui.
Il prit une grande inspiration pour se calmer et essayer de maîtriser les battements de son cœur qui s'affolait (car oui, il en avait un). Le pauvre, il n'avait pas autant été secoué depuis la maternelle après sa rencontre avec l'araignée de compagnie de son cher voisin de table.

« Je ne sais pas combien il y en avait mais on ferait mieux d'aller plus loin en priant qu'ils ne nous ont pas vu. Ce qui paraît hautement improbable d'ailleurs … »

Mais le danger dans le fait de faire demi-tour, ce serait de croiser plus de ces créatures. Et ce risque, il n'était pas prêt à le prendre
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Carnet de voyage
Ville de départ : Lakeshore
Équipe pkmn :
Inventaire :
❝ Je suis une DRESSEUSE

Δ Date d'inscription : 05/11/2013
Δ Messages : 249
Δ Ft. : Amanda Seyfried
Δ Fiches : ✔️ Fiche ✔️ Liens
Δ Équipe : ✔️ Journal de voyage
Δ Banque : ✔️ Compte
Δ Points : 1 195 pts

MessageSujet: Re: ▬ 1ER ÉVENT Δ « Pleine Lune », Avery & Elyon   Mer 26 Fév - 1:31


Avery & Elyon
« pleine lune »

Je me souviens, quand j’étais gamine, avec Thalia et Hunter on avait eu la bonne idée de convoquer les esprits. Vous savez, on le fait sûrement à peu près tous un jour, on se fait une bonne frousse, et après ça va mieux. Mais nous on n’a pas eu peur, simplement parce qu’il ne s’est absolument rien passé. On y croyait tellement qu’aucun de nous trois n’a eu l’idée d’effrayer les autres un petit coup. Non. C’était plat. Pas un courant d’air frais. Rien. Maintenant, je me dis que je devrais essayer à l’occasion, voir si Papa me répondrait. Mais j’ai pas envie de penser à ça. J’ai pas envie de penser qu’il est partit. Non, il ne faut pas y penser, ou alors j’y penserais quand je serais toute seule, dans mon lit, et je pourrais pleurer tranquillement, sans que personne ne me regarde fixement comme si j’étais une demeurée. J’suis pas triste, vous savez, j’suis juste fatiguée, et après tout ce qui m’est tombé sur le coin de la tête – oui, j’ai décidé que ma tête aurait des coins alors chut – je voudrais juste que ça s’arrête. Mais ça empire. De coups durs en coups durs c’est toujours pire…

Mais, même si ça empire, je lis de plus en plus qu’il y a une petite part d’espoir dans tout ça… Regardez, j’aurais pu être toute seule dans ce train maudit, et, ce n’est pas le cas. Certes, Avery n’est pas forcément la compagnie à laquelle j’aurais pensé en tout premier lieu, mais il est mieux que mieux que rien. Et si vous arrivez à comprendre la formule, vous vous rendrez à l’évidence que ce n’est pas rien, justement. Alors il fallait relativiser, même avec ce qu’Avery était en train de me dire, même avec les yeux brillants que j’avais aperçu le temps qu’il ouvre la porte, même avec tout ça et la boule au ventre, il fallait relativiser. On vivait encore. J’attrapais le bras d’Avery, plus pour lui dire que j’étais bien encore là et qu’il pouvait compter sur moi que pour le faire bouger, c’était un grand garçon, il pouvait le faire tout seul ça. J’intimais à Five de faire le moins de bruit possible et d’ouvrir la voie et à Abby de me prévenir si quelque chose venait à notre rencontre, le problème, c’était surtout que vu la tête qu’elle me rendit, il y avait sûrement des pokemons qui venaient à notre rencontre par tous les côtés du train et cela je me gardais bien de le révéler à mon camarade de galère.

On va s’en sortir…

Cela ne paraissait pas très motivé, mais Five me lança un regard vif, perçant même avant de s’arrêter devant une porte entre des wagons, j’entendais les roues du train crisser comme si le conducteur essayer de freiner, alors que nous étions déjà pas loin de l’arrêt, mais sauter du train de paraissait vraiment pas être une bonne idée. Et il y avait ces rires, un peu partout. Hé bien, voilà qui ne n’était vraiment pas rassurant. Je relevais les yeux vers Avery avant de sourire un peu nerveusement, il fallait inspirer longuement, nous étions en vie, n’était-ce pas le principal, oui… Ça l’était. Mais un peu d’aide n’aurait pas été de refus.

Je sais pas si c’est possible, mais peut-être qu’ils nous traquent parce qu’ils ressentent notre peur, que ça les fait réagir ?

Abby hocha vivement la tête pour m’approuver alors que je me baissais pour la prendre dans mes bras et observer gravement Avery. Il n’y avait pas non plus trois cent solutions à présent…

Peut-être serait-il sage de rester à la lumière, et pas loin d’une porte, comme ça, la prochaine fois que le train s’arrête, on essaye de descendre ?

Voilà qui paraissait une idée un peu utopique, sortir au milieu de nulle part ne changerait pas grand-chose du fait que même si quelque uns restaient dans le train, d’autres partiraient nous traquer… Peut-être plus encore. Alors bon. Une autre question me vint à l’esprit, peut-être y avait-il encore d’autres voyageurs en danger dans ce train ? J’avais un peu honte de n’y penser que maintenant, mais si nous étions capables de les repousser un moment, nous nous devions d’aider ceux qui en avait besoin… D’un autre côté, jusque-là, nous avions traversé un bon nombre des wagons du train et nous n’avions croisé personne.



_________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
❝ Je suis le GRAND CHEF

Δ Date d'inscription : 05/11/2013
Δ Messages : 151

MessageSujet: Re: ▬ 1ER ÉVENT Δ « Pleine Lune », Avery & Elyon   Sam 1 Mar - 23:31


Pleine Lune

Avery & Elyon

Petite question... pensiez vous vraiment pouvoir vous en sortir? Qu'il y aurait une issue à ce cauchemar?  Et bien sachez que les pokemons ne sont pas que dans un seul wagon. Petit à petit ils vous encerclent sans que vous ne le sachiez, sans que vous ne les voyiez... Et alors que vous marchiez, voilà que toutes leurs paires d'yeux apparaissent tout autour de vous... avec de grands sourires pas très rassurants... Vous êtes totalement pris au piège, et même si vous deux, Avery et Elyon, vous vous rapprochez l'un de l'autre, au point d'être dans les bras l'un de l'autre, la distance vous séparant d'eux devient inexistante... Leurs grands yeux, et leurs grands sourires sont à moins d'une dizaine de centimètre de vous, à deux doigts de vous toucher... Voilà ce qui risque de vous hanter dans vos cauchemar, car c'est la dernière chose que vous vous souviendrez d'eux, la dernière chose que vous verrez d'eux...  En effet, au moment où vous auriez dû être touchés par les pokemons, une obscurité totale s'est installée, accompagnée de grands bruits et quelques cris... Une fois la lumière rallumée, comme si tout était revenu à la normale alors que dix secondes avant c'était l'enfer, comme si vous veniez de vous réveiller d'un affreux cauchemar, la seule chose que vous voyez face à vous est un grand pokemon qui semble porter un bonnet blanc. Mais la chose qui vous marque le plus, ce sont ses yeux. De grands yeux bleus qui semblant communiquer fatigue et tendresse... Avant même que vous ne réalisiez que c'était lui votre sauveur, il s'était déjà volatilisé... Vous laissant là, dans ce wagon, dans les bras l'un de l'autre...


Merci Darkrai...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ex-tenebris-lux.creer-un-forum.net
« Invité »

avatar
❝ Invité ❞


MessageSujet: Re: ▬ 1ER ÉVENT Δ « Pleine Lune », Avery & Elyon   Mar 4 Mar - 22:20

Avery n'avait jamais imaginé avoir un jour peur à ce point. Mais il devait l'admettre, à ce moment même il était terrorisé. Il avait été fort naïf de croire qu'il pourrait échapper à ces pokémon et bien vite, Elyon et lui se retrouvèrent encerclés, pris au piège comme de vulgaires souris. Il aurait bien sorti une ou deux remarques acerbes envers Elyon avant de mourir mais ses lèvres refusaient de bouger. Mads contre lui essayait tant bien que mal à grogner et pousser des petits cris pour éloigner les yeux qui flottaient tout autour d'eux mais en vain. Le pauvre lui faisait presque de la peine à tenter de protéger son dresseur alors qu'il était terrifié et qu'il tremblait comme une feuille. Il se recula un peu au fur et à mesure que les visages menaçants des pokémon spectres s'approchaient de lui. Il en vain même à coller son dos à celui d'Elyon, surveillant ses arrières alors qu'elle surveillait les siens. Il rit nerveusement et tourna légèrement la tête vers elle, ne quittant pas pour autant les grands yeux jaunes qui flottaient devant lui du regard.

« Les pokémon ne tuent pas les humains, pas vrai ? »

Il avait bien entendu quelques rumeurs par-ci par-là ou encore quelques accidents mais il n'avait jamais vraiment prêté attention à tout cela. Il était tellement heureux de sa vie de dresseur, comment imaginer qu'un jour il puisse être mis en danger à cause de pokémon ? Quelle ironie. Il s'approcha d'autant plus d'Elyon alors qu'il sentait presque le souffle glacé du spectre sur son visage. Il attrapa le poignet fin de la jeune femme et lui sourit, mal à l'aise et essayant de faire preuve d'un peu d'humour. Plutôt mal-venue à ce moment là, mais que voulez-vous ? Il était nerveux, et quand il était nerveux, il sortait une ou deux remarques, histoire de détendre l'atmosphère et faire comme si de rien n'était.

« Si on s'en sort, je te promets que plus jamais je ne traiterai d'idiote. »

Il grimaca quand l'un des pokémon s'approcha au point de l'effleurer et ferma les yeux. Et puis soudain, les rires disparurent. De même que l'atmosphère glauque, l'air frais et il perçut même derrière ses paupières la lumière qui se rallumait. Est-ce que ça y était ? Il était mort ou quelque chose comme ça ? Mais non. Quand il ouvrit les yeux, il était toujours dans le train. Tout était de retour à la normale, excepté le fait qu'il serrait toujours le poignet d'Elyon dans sa main et qu'il la sentait contre son dos. Il leva les yeux vers la lampe qui éclarait le wagon et blessait ses pupilles, sans mot. Est-ce qu'il avait déliré ? Non, tout avait semblé si réel. Et puis, dans ce cas, Elyon aussi aurait été victime de ce délire.
Son regard fut aussitôt attiré par une grande silhouette noire dont les yeux bleus les regardaient d'un air mélancolique. Etait-ce un pokémon ? Il n'en avait jamais vu de tel. Mais là aussi, il crut délirer car à la seconde même ou il cligna des yeux, le pokémon avait disparu à son tour. Il était complètement perdu. Il lâcha doucement le poignet d'Elyon en se rendant compte de leur position, mais ne fit pas un pas pour se décoller d'elle, encore son le choc. Même Mads n'avait pas l'air de comprendre et regardait dans tous les sens, intrigué.

« Tu as vu ce que j'ai vu hein ? »

Il n'attendait pas vraiment de réponse, il était certain qu'Elyon avait aussi aperçu cette étrange créature aux yeux bleus. Impossible de le manquer, même s'il s'agissait que d'une brève apparition. Il se décala à petit pas, tout chamboulé. Mais il devait se reprendre. Il se précipita à la fenêtre pour s’apercevoir que le train avait repris une allure normale et qu'ils n'étaient pas loin de la prochaine gare. D'ailleurs, il pouvait même entrevoir les lumière de Lakeshore un peu plus loin. Ils étaient arrivés. Il jeta un regard à Elyon et sourit doucement, soulagé.

« Je comprendrais jamais entièrement les pokémon mais je crois bien qu'on en doit une à celui-là. » Il frissonna d'horreur et fit une grimace. « Par contre, je ne m'approcherai plus d'un Fantominus de toute ma vie. Ni aucune de ses évolutions. »

Il attrapa une poignée près d'un siège pour se tenir lorsque le train commença à freiner et avança vers la porte de sortie. Enfin, le cauchemar était terminé. Ça avait été une nuit mouvementée, même pour une soirée d'Halloween et il n'était pas prêt d'oublier ça. Il poussa un long soupir en posant les pieds sur le quai et déposa Mads au sol. Il attendit qu'Elyon le suive et la fixa un moment, un peu embarrassé et affichant son air grognon habituel.

« Bon... Je suppose que je t'en dois une. Mon chauffeur te déposera chez toi si tu veux. La brume s'est levée, il devrait venir me chercher dans les cinq minutes qui suivent. » Il détourna du regard. « Enfin, c'est comme tu veux. »

Finalement, Elyon n'était pas une si mauvaise fille. Un peu têtue mais il le reconnaissait : Elle avait été très utile cette nuit (enfin, c'est surtout que s'il avait été seul, il aurait surement été mort de frousse), et même s'il se doutait que leur petite guerre allait bien vite reprendre, il était aussi bon de faire une petite trêve après toutes les frayeurs qu'ils avaient subis cette nuit. Ouais, pour l'instant, ils faisaient la paix.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Carnet de voyage
Ville de départ : Lakeshore
Équipe pkmn :
Inventaire :
❝ Je suis une DRESSEUSE

Δ Date d'inscription : 05/11/2013
Δ Messages : 249
Δ Ft. : Amanda Seyfried
Δ Fiches : ✔️ Fiche ✔️ Liens
Δ Équipe : ✔️ Journal de voyage
Δ Banque : ✔️ Compte
Δ Points : 1 195 pts

MessageSujet: Re: ▬ 1ER ÉVENT Δ « Pleine Lune », Avery & Elyon   Mar 4 Mar - 23:03


Avery & Elyon
« pleine lune »

Je crois que d’entre toutes les rencontres de pokemons que nous avons pu vivre, Five et moi, celle-ci sera sans doute la plus troublante d’entre toutes. Non seulement vis-à-vis de son étrange silhouette un peu humaine, ou du moins… Moins bizarre que les autres pokemons, mais aussi du fait de la présence d’Avery. Et puis, jamais je n’oublierais cet éclat dans les yeux de ce pokemon, tout comme son visage, ses yeux, bleus, brillants, sondant peut-être notre esprit, notre âme. C’est comme ça que je l’avais vécu, et j’avoue que revenir à la réalité après un tel choc, une espèce de révélation, ce fut difficile. Mais il fallait croire qu’Avery aidait, pour ça. Ainsi que Five et Abby qui s’empressaient de me pousser pour que je sorte, surtout Five, Abby m’aurait même pas attendue… Ou peut-être qu’elle savait juste que je finirai par sortir mais qu’il me fallait un peu de temps pour la réflexion. Et puis, pendant tout ce temps, j’avais été silencieuse. Figée. Plongée dans mes pensées, dans mes souvenirs, peut-être aussi.

Il paraît que lorsque tu t’apprêtes à mourir, tu vois ta vie défiler devant tes yeux, mais ce ne fut pas mon cas. Non. Je ne sais pas, c’était plus un film de tout ce que j’aurais pu vivre, tout ce dont j’étais passée à côté. Et entre nous, je n’avais plus vraiment envie que ça recommence. Vivre à fond sa vie, à cent à l’heure. Cela semblait une bonne idée. Une fois mes pieds sur le quai, je lançais un sourire à Five qui m’interrogeait du regard et haussait doucement les épaules. Puis enfin, je relevai les yeux pour observer Avery. Il avait même proposé de me ramener ? Décidemment, il était loin d’être le grand méchant que j’avais en tête, ou peut-être pas méchant, mais bien détestable dans l’idée. Non, il n’était pas tout ça. Je sais qu’au fond, la haine que j’avais pour lui n’était pas réelle et ce n’était qu’un jeu, mais j’avoue avoir été troublée par le cours de cette soirée. Je n’aurais sans doute pas fait d’Avery mon meilleur ami pour autant, il fallait reconnaître que se disputer était bien trop agréable pour ça. Peut-être qu’en soi, c’était une forme d’amitié. J’avoue que je n’en sais rien, je suis assez médiocre pour reconnaître l’amitié de ce qui n’en n’est pas.

Je… C’est pas nécessaire, t’inquiète pas.

Et la véritable Elyon revenait au galop. Je ne supportais pas qu’on « s’abaisse » à me donner un coup de main, non seulement ça, mais me dégourdir les jambes me ferait également du bien, même si pour l’instant elles tremblaient encore beaucoup. Beaucoup trop. Five pinça mon mollet, faisant un signe vers Avery, lui ne semblait pas d’accord avec ma décision, il fallait toujours qu’il la ramène, hein ? Je me penchai pour l’attraper entre mes bras et le porter, cela ne me dérangeait pas, j’avais l’habitude qu’il fasse des caprices, souvent.

J’habite pas très loin, ça nous fera du bien de marcher un peu, on étouffait dans ce train… Sans mauvais humour.

Sur le fait que je n’habitais pas loin, j’ignore si vous vous en doutez, mais c’était faux. En effet, j’habitais même à l’autre bout de la ville, mais entre nous, ça m’était égal, Lakeshore n’était pas une ville géante, la traverser ne me prendrait pas plus d’une heure. Et voir des enfants déguisés encore traîner les rues à cette heure ne pourrait que me rassurer après l’aventure que nous avions vécue. J’esquissai un sourire bref avant de me frotter doucement la tête.

Merci pour cette… Merveille soirée, Avery. Et puis, bah, merci aussi de ne pas avoir déguerpi à la moindre occasion, dans le train. Ah et… si tu es définitivement traumatisé par l’expérience, je te faxerai l’adresse de mon psy.

J’accompagnai ma dernière remarque d’un sourire plus appuyé. N’empêche qu’elle avait une part de vrai, ma remarque, je vous assure. Et puis, j’étais pas sûre que mon psy accepte de me croire quand je lui expliquerai ce que j’avais vécu, au premier abord, comme ça. Après avoir vu Five imiter quelques Fantominus et Abby faire ce que l’étrange pokemon inconnu avait fait (en moindre), il finirait par me croire. En tout cas je l’espérais. Parce que sinon j’aurais fini par croire que j’avais juste eut un délire de psychotique paranoïaque. Je me retournais, finissant par lui faire un signe de main en prenant la direction de la sortie de la gare. Ah … Cette soirée était une vraie soirée d’Halloween. Mais je retiendrais sans mal ne pas m’être entretuée avec Avery, et avoir fait la rencontre d’un bien étrange pokemon « ami », ou en tout cas bien intentionné. J’en venais même à espérer les revoir, Avery pour nous disputer une prochaine fois sur un sujet futile, et notre sauver, pour avoir un peu plus d’explications…


Fin.



_________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
❝ Je suis le GRAND CHEF

Δ Date d'inscription : 05/11/2013
Δ Messages : 151

MessageSujet: Re: ▬ 1ER ÉVENT Δ « Pleine Lune », Avery & Elyon   Ven 7 Mar - 21:02


Fin de l'évent

Vu que vous avez terminé tous les deux l'évent et répondu à chaque phases ensemble, vous avez un bonus de 80 pts pour avoir fini.
Félicitations à vous deux. N'oubliez pas de rajouter les points dans votre compte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ex-tenebris-lux.creer-un-forum.net
« Contenu sponsorisé »

❝ ❞


MessageSujet: Re: ▬ 1ER ÉVENT Δ « Pleine Lune », Avery & Elyon   

Revenir en haut Aller en bas
 

▬ 1ER ÉVENT Δ « Pleine Lune », Avery & Elyon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un soir de pleine lune
» Les Histoires de la Pleine Lune
» Pleine lune, sombre présage. [Moyen, privé]
» - Pleine Lune - PV
» Le Mystère de la Pleine Lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ex Tenebris Lux :: Jeux et liens extérieurs :: ▬ Archives des rps-