Partagez | .
 

 I've got a thick skin and an elastic heart ♓ Elisabeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Carnet de voyage
Ville de départ : Ravendale
Équipe pkmn :
Inventaire :
❝ Je suis une SCIENTIFIQUE

Δ Date d'inscription : 09/02/2014
Δ Messages : 64
Δ Ft. : Alexandra Daddario
Δ Fiches : PasséPrésentFutur
Δ Équipe : Journal de voyage
Δ Banque : Compte
Δ Points : 1 340 pts

MessageSujet: I've got a thick skin and an elastic heart ♓ Elisabeth   Lun 10 Fév - 0:40


Elisabeth Emily Hepburn
ft. Alexandra Daddario
En général, je suis...

Δ NOM : Hepburn
Δ PRÉNOM : Elisabeth, Emily
Δ ÂGE : 26 ans
Δ GROUPE : Curiouswatcher
Δ SOUS-GROUPE : Scientifique
Δ POKEDEX : En collaboration.

Δ PARTICULARITÉS :
RÊVES BRISÉS : C’est sans doute ce qui la caractérise le mieux. En effet, depuis son jeune âge, Elisabeth a toujours été poussée à faire des choses et à abandonner ses autres activités. Entre nous, on ne lui a jamais demandé son avis et sincèrement, ça l’a souvent emplie d’une profonde déception. Elle a fait le deuil de ce qu’elle aurait voulu devenir, néanmoins elle garde ses rêves en tête, au cas où…
ESPRIT DE RÉBELLION : Sa psychologie inversée est très développée. En effet, depuis qu’elle est enfant, lorsqu’on lui disait « il faut sourire en toute occasion » elle entendait « surtout ne sourit pas idiote ». Mais sa psychologie inversée était tournée avant tout contre ses parents contre qui elle menait une véritable guerre. Autant psychologique que scolaire, par exemple.
FLIPPÉE DES SENTIMENTS : Tomber amoureuse ? S’engager dans une relation ? Mais pourquoi être déçue des hommes (ou des femmes, elle n’a pas encore choisi) lorsqu’on peut avoir une véritable relation de confiance avec la connaissance ? Sincèrement Elisabeth est un cœur à prendre, elle est terriblement fleur bleue à l’intérieur d’elle-même, elle essaye simplement de se forger une carapace, elle a assez vécu de déceptions.
FUTÉE MAIS SILENCIEUSE : Ce n’est pas parce qu’elle est intelligente qu’elle est une madame je-sais-tout ! Au contraire même, elle est intelligente, elle le sait mais elle se tait et lorsque son interlocuteur ne comprend pas ce qu’elle dit : elle lui explique, sans lui donner l’impression d’être un abruti fini. Même si, dans sa tête, je ne vous cache pas que c’est souvent ce qu’elle pense. Ahem.
DÉLICIEUSEMENT INCISIVE : Disons qu’Elisabeth a de la répartie et vu qu’elle n’aime pas être approchée de trop près par les autres, elle n’hésite pas à faire usage de son talent cynique et sarcastique. Oui, elle fait tout pour se donner un air totalement détestable et le pire c’est que souvent ça marche. Mais au fond elle à bon cœur, elle préfère simplement la violence des mots que celle des poings.
SOLITAIRE ET POÈTE : Elisabeth aime la solitude. La plupart du temps, elle a besoin de se ressourcer en étant tranquille et après tout, mieux vaut être seule que mal accompagnée. Néanmoins, son côté solitaire vient aussi du fait qu’elle aime être gentille, douce et niaise, mais quand il n’y a personne. Pitié, si quelqu’un voyait qu’elle passe un temps fou dehors à écrire des poèmes et observer les oiseaux, tout le monde l’appellerait Snow White et se moquerait d’elle.
LE COEUR ET LA RAISON : Au fond, Elisabeth est un ensemble du cœur et de la raison mais d’une façon totalement chaotique. Entre nous, son côté émotionnel et sensible n’est pas très copain avec son esprit Cartésien. Au contraire même, lorsqu’elle passe son temps à tout rationnaliser, elle a du mal à expliquer lorsqu’elle ressent quelque chose, même si c’est seulement hormonal, hein ?


RAINBOW : C'est une personnalité haute en couleur... Elle est accroc à une marque de sucette (Rainbow lollipop's) et en mange absolument tout le temps, malgré tout elle a une très bonne hygiène buccale. Elle parle couramment anglais, mais aussi français, italien (mensonge oblige), et a quelques bases de russe ainsi que de chinois (touristes obligent, cette fois). Elle joue avec aisance du piano, du violon et de la guitare, elle a un peu de mal avec les instruments à vent même s'ils la fascine et qu'elle désespère à apprendre à jouer de la flûte de pan. Elle s'est passionnée pour le théâtre ▬ principalement la tragédie plutôt que la comédie ▬ et pour la danse classique et moins classique. Elle fait très bien la cuisine, forcément. Elle adore dessiner mais pratique surtout l'aquarelle. Et avec tout ça, c'est quand même une scientifique, vous y croyez vous ?

Voilà mes copains !




Δ STARTER : Vivaldaim
Δ SEXE : Masculin
Δ SURNOM : Starlight (♥️)
Δ NIVEAU : 5
Δ NATURE : Malin

Δ PARTICULARITÉS :
Star, de son petit surnom, se comporte parfois comme une vraie peste avec Elisabeth. Quand elle parle de lui, il ne vient jamais. Il aime aussi la faire mentir et mine de rien, il est très caractériel. Mais il se fait toujours pardonner en venant réclamer des câlins au bon moment. Ah, et il dort toujours dans la chambre d'Elisabeth, les séparer est devenu relativement difficile.

C'est mon histoire

Comme quoi, la famille on la choisit vraiment pas...
Il pleuvait. Merde. Merde. J’avais vraiment déconné cette fois ? Pas de retour possible, mes parents avaient été clairs et nets : ils m’avaient foutue à la porte. Je ne savais même pas qu’il pouvait pleuvoir à Ravendale… Putain Elisabeth… Qu’est-ce que j’avais encore fait ? Ah oui. J’existais, c’était bien suffisant pour eux apparemment. Je sais que j’étais majeure et vaccinée, mais je n’avais pas de revenus, je n’avais pas de logement, pas beaucoup d’amis et ils me foutaient à la porte. Tout est normal j’ai envie de dire, hein. « Si tu veux salir ton nom, marie-toi, qu’on ait réellement plus rien à voir avec toi. » Ou bien « Tu n’es plus notre fille. » Mais… Je vous le promets, je n’avais pas commis de meurtre. Oh non, pire : j’avais refusé de reprendre leur restaurant et j’avais décidé de me vouer à la science. Corps et âme, si on peut dire… Le problème dans une famille de gens qui veulent surtout se faire dans l’argent, c’est que la science, l’évolution et le côté très gratifiant des découvertes et de l’aventure, non, ils ne connaissent pas. Tout comme mes parents n’ont jamais réussi à s’adapter à l’arrivée des Pokémons… Maintenant qu’on ne se demande pas pourquoi leur restaurant perdait sa clientèle… Putain, j’suis trempée. Oh, quelle délicate attention d’avoir jeté mes affaires dans un sac poubelle, au moins elles seront sèches. Enfin, merde hein, je devais aller vivre dans le hall de la gare maintenant ? Je vous déteste tous. Tellement que vous n’imaginez pas. Heureusement, heureusement pour moi, les gens ne sont pas tous des connards finis. Non, pas tous…

La perfection, c'est une vraie connerie.
Commençons par le début. Ravendale, en Californie. Une petite ville surtout touristique, mais le genre de tourisme qui ne disparaît pas en fonction des saisons, non, les familles succèdent aux retraités qui succèdent aux jeunes et ainsi de suite. Je suis née là-bas, ou du moins, ma famille vit ici. La famille Hepburn… Une grosse blague. Mon père est un riche américain, ma mère une « pseudo » italienne qui en réalité est française, mais ça rend mieux de se faire passer pour italienne quand tu ouvres un restaurant dont ce sont les spécialités. Voilà, le restaurant de mes parents était un des meilleurs de la ville, tellement que certains traversaient des états entiers pour y manger. Et inévitablement c’est monté à la tête de mes parents… Il était décidé que ma sœur et moi nous allions prendre leur suite. Enfin, c’est ce qu’ils avaient décidé. C’était assez stupide de leur part de nous imposer un tel choix, parce qu’au fond s’ils m’avaient laissé le choix et sensibilisée à la cuisine de façon subtile, j’aurais foncé tête baissée. Mais ce sont des conservateurs pour qui les enfants n’ont pas leur mot à dire.  C’est sans doute à cause d’eux que j’ai développé le goût pour la bonne nourriture et pour le sucre, j’imagine… Ils m’auront vraiment pourrie jusqu’au bout eux.

T'es le genre « pétasse qui s'assume », hein ?
Ma sœur. Deux ans de plus, la pauvre n’a pas pu échapper au retour de leur voyage de noces à Venise et a hérité du prénom Isabella. C’était un moyen comme un autre d’afficher notre supposée origine. Vous voyez, le genre de gamine toute souriante qu’on suppose être un peu stupide sur les bords ? Eh bien c’est Isabella tout craché. Celle qu’on suppose être stupide oui… Mais au fond elle est très loin de l’être, et je l’ai souvent compris à mes dépends. C’est une grande manipulatrice. Attirée par l’argent et le pouvoir, oh, elle a sûrement de bons côtés, mais personnellement je ne les ai jamais trouvés. Isabella a très tôt compris que suivre à la lettre ce que disaient les parents ne pourrait que la servir, surtout avec le pactole à la clef. Alors, lorsque j’ai mené ma guerre contre eux, elle a choisi de ne surtout pas prendre mon parti à coup de « mais j’accomplirais le devoir familial avec plaisir » et tout le tralala. Du coup, inévitablement, tout ce que j’ai pu faire après pour recevoir un peu de reconnaissance n’avait plus de goût. Elle les avait dans la poche et n’hésitait pas à me le faire savoir. J’ignore si elle n’a pas quelques soucis mentaux... Pas de reconnaissance, ça elle en a à foison, juste… Elle a besoin de savoir qu’elle peut manipuler qui elle veut comme elle le veut. Sauf moi. Sans doute son plus grand regret. Elle n’aurait peut-être pas du tout m’apprendre avant d’essayer…

Heureusement que j'ai développé une personnalité.
Je me souviens, j’ai développé des dizaines de rêves et d’ambitions quand j’étais gosse. Ma mère me trainait dans des cours de piano, puis de violon, puis de théâtre, puis tellement d’autres choses… Mais je n’y restais rarement plus longtemps que quelques mois. Y aurait peut-être fallu qu’elle comprenne que ce que je cherchais, ce n’était pas seulement tout découvrir, non, je voulais surtout me perfectionner. Ainsi, j’ai voulu continuer certains instruments, la peinture, je la continuais de mon côté, le théâtre j’ai essayé de le garder au lycée, mais lorsque tu as la tête partout, finalement, tu es bonne nulle part… Alors j’ai regardé ce qui l’agaçait le plus, et c’était sans doute le fait de me passionner autant pour les sciences de la vie. La vie, c’était un vrai mystère. L’évolution des espèces, par exemple : déjà lorsque je n’étais pas plus haute que la table du salon, je voulais savoir pourquoi les dinosaures avaient disparus et comment ça se faisait qu’on était là. Voilà, ça, ça l’agaçait au possible. Et la plupart du temps, j’avais le droit à « bordel Elisabeth, vis un peu dans le présent au lieu de te passionner pour le passé ! » mais en m’intéressant à l’évolution, je m’intéressais aussi au futur. Eux, leur futur c’était que de l’argent et c’est tout. Forcément, moi, ça me mettait en rogne. Tout semblait si beau ailleurs… Et même s’ils me payèrent l’université, je sentais que le cœur n’y était vraiment pas.

Donne moi un livre pour apprendre à aimer.
« Tu sais quoi Elisa ? T’es différente. Au milieu de cette foule d’hypocrite, toi t’es vraie. Tu sais ce que tu veux, tu sais ce que tu es, même si tu sais pas toujours où tu vas. C’était évident, dès que j’t’ai vu. Tu souriais pas, mais t’avais le sourire au fond des yeux, t’es heureuse de vivre, et personne pourra t’enlever ça, hein ? » Moi, c’est ça mon image du prince charmant. C’est stupide non ? J’imagine pas un grand mec blond propre sur lui débarquer avec son cheval blanc, moi ce que je cherche c’est quelqu’un qui me comprenne et qui me complète. Je crois que c’est ce qu’on cherche tous… « I'll sing a song, that'll be just ours, but I said them all to another heart. And I wanna cry I wanna learn to love, but all my tears have been used up. » Y a que les niaises qui écoutent des chansons d’amour ? Bordel, si vous pensez ça, j’imagine pas le reste de votre vie. J’ai jamais aimé, comme on le dit, dans les poèmes, dans les chansons, dans les histoires, les contes pour enfants, non, jamais. Et je crois que ça me tombera pas dessus comme ça… C’est plus complexe. Ça se construit, ça se lie, ça s’entremêle... L’amour c’est Ariane et les Parques qui t’enroulent de fils. Ça t'emprisonne ? Pourtant, aimer, c’est pas s’exercer dans sa propre liberté ? Je sais pas. Je vis très bien sans. Mais… Peut-être, après tout, qu’on cherche tous quelqu’un qui nous apprendrait à aimer. Peut-être bien, oui…

En réalité, y a toujours eu que lui.
En réalité, je vous ai un peu menti. Y a bien un homme dans ma vie. Pas mon père, hein, on peut pas vraiment dire qu’il était présent, et ça m’est complétement égal en fait. Non, un homme bien plus précieux que je ne lui avouerai jamais, et vu que je vous ai déjà fait un speech sur l’amour, sachez que je sors pas avec ce garçon, non. C’est plus puissant et plus pur que l’espèce d’amour cheap des ados qui se bécotent dans des voitures à l'hygiène douteuse. Je préférai le garder pour la fin, cela me semblait plus juste de finir sur une touche réellement intéressante comparée à tout le reste. Je l’ai rencontré grâce à l’argent de mes parents, et c’est sans doute la chose la plus ironique qu’on puisse voir dans mon parcours. Non, avant que vous demandiez, mes parents ne m’ont pas acheté un ami, hein. C’était simplement le rejeton de notre femme de ménage, qui faisait aussi office de nourrice puisqu’ils n’étaient pas foutus d’élever le résultat de leurs ébats. Je me souviens de sa petite tête de fouine trop gentille quand il a débarqué. Et j’ai su qu’il allait se faire bouffer par Isa dès qu’elle le croiserait, mais à ma plus grande surprise : elle l’a jamais calculé. Il devait sans doute pas exister dans sa tête, même si il était l’élément qui nous a séparé elle et moi. Plus besoin de jouer la sœur sympa et à l’écoute, plus besoin de me forcer à l’écouter pour accomplir mes devoirs familiaux, je pouvais être moi-même avec lui, il ne me jugeait pas. Et bon dieu, ça faisait tellement du bien. Le rapport avec maintenant ? Disons que… Nous nous étions légèrement éloignés, ces derniers mois, avec mes recherches, les disputes croissantes avec mes parents qui me rendaient nerveuse, et j’en passe… Mais lorsque je me suis retrouvée sous la pluie, à la porte, avec ce goût amer de trahison dans la bouche, j’ai cherché son numéro dans mon répertoire, et dès lors qu’il a répondu, j’ai parlé, parlé comme je l’avais pas fait depuis des siècles. « Mes parents viennent de me jeter dehors, voilà. Ils disent que si j’ai pas le droit de pourrir leur nom. Ouais, faire avancer la science ça paraît pas assez marketing pour eux… (bref silence) Je sais pas trop ce que je vais faire. Je suis dans la merde, j’avoue. (rires) Mais je veux pas lâcher l’affaire, je veux pas abandonner mes recherches, je veux pas abandonner mes rêves aussi facilement. (nouveau silence) Je… Tu sais que j’aime pas m’inviter, mais j’ai besoin de ton aide, et je cherche pas à profiter de toi, hein, qu’on soit clairs, mais peut-être que c’est un coup du Destin pour me ramener vers toi maintenant... (soupir) Mes fringues sont dans un sac poubelle, je crois que la pluie est entrée, fais chier… (silence) Bon. Je sais que t’as peut-être pas envie de me voir, mais on s’était promis qu’on serait toujours là pour veiller l’un sur l’autre, et j’ai été stupide de privilégier mon addiction au savoir, je sais, mais tu me connais, j’suis butée comme nana… (reniflement) S’il te plait, me laisse pas tomber, je peux compter que sur toi là… En fait. J’avais pas réalisé, mais... (rire nerveux) ... mais j’ai jamais pu compter que sur toi, et uniquement toi. Bon, réponds pas. J’arrive. » Et j’avais raccroché.

Derrière l'écran

Δ PRÉNOM/PSEUDO : Tiens tiens, ne serait-ce pas la délicieuse fonda ? /meurt/   
Δ ÂGE : 19 ans. Je crois. Pour l'instant...
Δ DÉCOUVERTE DU FORUM :    
Δ AVIS SUR CELUI-CI :    
Δ MOT DE LA FIN :   



_________________________________________




Dernière édition par Elisabeth E. Hepburn le Jeu 20 Mar - 18:54, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Carnet de voyage
Ville de départ : Lakeshore
Équipe pkmn :
Inventaire :
❝ Je fais partie de la TEAM SOLEM

Δ Date d'inscription : 23/01/2014
Δ Messages : 134
Δ Ft. : Emma Roberts
Δ Fiches : Ω Fiche.
Φ Liens.
Δ Banque : π Banque.
Δ Points : 500 pts.

MessageSujet: Re: I've got a thick skin and an elastic heart ♓ Elisabeth   Lun 10 Fév - 0:43

RE BIENVENUE ! ♥ Eh ouais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Invité »

avatar
❝ Invité ❞


MessageSujet: Re: I've got a thick skin and an elastic heart ♓ Elisabeth   Lun 10 Fév - 19:39

Je laisse une petite crotte sur ta fiche pour te souhaiter la re-bienvenue ♥️  :129: 
Revenir en haut Aller en bas
« Omega »

avatar
❝ Je suis un MODÉRATEUR SANS LIMITE

Δ Date d'inscription : 14/12/2013
Δ Messages : 226
Δ Points : 0 pts

MessageSujet: Re: I've got a thick skin and an elastic heart ♓ Elisabeth   Jeu 20 Mar - 18:49

APRÈS DES SEMAINES DE TRAVAIL... Elisabeth est terminée, officiellement, tout bien ! Thalia, je demande pas, tu sais déjà mais Avery, je veux un lien à l'occas è_é
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Contenu sponsorisé »

❝ ❞


MessageSujet: Re: I've got a thick skin and an elastic heart ♓ Elisabeth   

Revenir en haut Aller en bas
 

I've got a thick skin and an elastic heart ♓ Elisabeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Robin ✘ I've got a thick skin & an elastic heart
» [Achat]Skin de chat
» Conseils pour créer une skin avec pixia[tutorial]
» Skin Interface
» [skin]Magie sur ma skin de chat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ex Tenebris Lux :: Tes premiers pas :: ▬ Le Grand Test :: ▬ Fiches Validées-