Partagez | .
 

 Constance - Je n'ai besoin que de lui...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Carnet de voyage
Ville de départ : Los Angeles
Équipe pkmn :
Inventaire :
❝ Je suis une COORDINATRICE

Δ Date d'inscription : 20/06/2014
Δ Messages : 16
Δ Ft. : Nina Dobrev
Δ Points : 0 pts

MessageSujet: Constance - Je n'ai besoin que de lui...   Ven 20 Juin - 19:38


Constance Anthea Rosenbach
ft.  Nina Dobrev
En général, je suis...

Δ NOM : Rosenbach
Δ PRÉNOM : Constance Anthea
Δ ÂGE : 24 ans
Δ GROUPE : Dreamwalker
Δ SOUS-GROUPE : Coordinateur

Δ PARTICULARITÉS :
Je suis une enfant dans l’âme, que l’on surnomme souvent un garçon manqué. Je ne suis ni gracieuse, ni aimée, juste ignorée. Comment j’en suis arrivée là? Après deux tentative de suicide je crois que la mort à jouer sur une grande partie de mon caractère, qui j’étais avant, comment j’étais avant cela je l’ignore complètement. Je ne suis qu’un enfant voulant jouer sans cesse, un esprit du bien perdu dans ses propres pensées. Je suis lunatique, enfantine, souvent désagréable, égoïste, je n’en fais qu’à ma tête! Ce que je crois est mieux que ce que tu crois et ce n’est jamais discutable! Si on m’a longtemps prise pour un garçon, même encore aujourd’hui, c’est surtout parce que je suis bagarreuse. Impulsive, combattante, survivante, je ne me laisse pas abattre par des mots venant de la bouche d’une autre personne. Je suis reconnu pour montrer les poings la première, pour ne pas broncher devant l’adversité, pour montrer des dents blanche de satisfaction quand le visage de mon adversaire rencontre la pierre glacé au sol. Je suis très sarcastique, ironique, blagueuse, je prend la vie à la légère. Rien n’est important, rien ne sera important plus jamais, j’ai perdu ce qu’il y avait de plus important et je ne sais même pas ce que c’est.

Je suis une solitaire, seule je me sens mieux qu’avec les groupes, j’ai toujours l’impression de disparaître même dans une foule de toute façon. Quand je parle on croirait que mes paroles ne sont qu’un lourd vide qui passe dans la tête de mes interlocuteurs, je ne suis qu’un vent froid qui passe et continue son chemin. Personne ne m’aime vraiment, après je les comprend vue mon manque d’implication dans mes relations et mon agressivité, mais cela ne fait pas de moi un être indésirable non? Ma solitude me rend doucement distante envers autrui et très froide au moindre contact. Je ne trouve simplement plus l’intérêt de m’attacher aux autres. Les pokémons sont mon échappatoire, dans un monde dans lequel je ne voulais plus vivre, ils sont les seuls qui réussissent encore à faire sortir de moi un amour que je croyais depuis longtemps perdu. Je semble chercher quelqu’un dans la foule sans reconnaître son visage ni sa voix, ce vide en moi refroidit mon coeur d’hiver de jour en jour et je perd espoir en cet humanité.. Je suis, il me semble, très maternelle et protectrice envers eux sans comprendre. Peut-être ai-je perdu un enfant? Je ne sais pas, je ne comprend pas et dans mon incompréhension je deviens peu à peu sauvage. Détaché de ce monde, unique, mais sans intérêt pour régler la situation.

Voilà mes copains !


Δ STARTER : Carapuce
Δ SURNOM : Bucky
Δ NIVEAU : 5
Δ SEXE : Masculin
Δ NATURE :Brave

Δ PARTICULARITÉS :

Bucky n'est pas seulement un petit pokémon brave, il est aussi très gentil et amical. Il s'est rapidement lié d'amitié avec Constance et lui a remonté le moral quand elle n'allait pas bien. Il est très fidèle, même s'il n'est avec elle que depuis quatre ans il présente bien sa fidèlité dans une jalousie envers tout autres pokémon qui approche sa dresseuse. Littéralement il agit comme un petit homme possessif et cela lui donne une personnalité assez humoristique. Ah oui...Il est muet. Il n'arrive pas à émettre le moindre son, mais cela n'enlève rien à son charme au contraire, il en est encore plus expressif que la majorité!

C'est mon histoire

On dit que rien n’arrive par hasard dans notre monde. De toute ma vie je n’ai jamais compris ce que cela signifiait pourtant je dois admettre que je commence à comprendre le sens de cette phrase pour une fois. Après une vie compliqué ainsi qu’une tentative de suicide, mes parents adoptifs avaient abandonnés l’idée de me garder avec eux, le système de l’état ne pouvait pas me reprendre passé mes dix-huit ans et je finissais à la rue comme un vulgaire animal non désiré. Je n’étais pas surprise que l’on me jette moi, ma valise, mes espoirs après tout qui voudrait de moi? J’avais toujours été très négative du plus loin que je me rappelle, désespérant quiconque de vraiment m’aimer, puis quand vous êtes orpheline très jeune cela vous traumatise. Mes parents ne sont pas morts, enfin j’imagine, ils m’ont juste abandonné au milieu d’un parc avant de disparaître quand j’étais a peine âgée de quelques mois. Oh, à cet âge j’étais mignonne alors un couple m’adopta assez vite, mais quand ils ont eu leurs propre enfants je fut rejeté à l’orphelinat aussi vite que j’étais arrivée. Puis ce serait les familles temporaires qui s’accumulent avant que finalement on m’abandonne à moi-même par désespoir. J’avoue essayer d’en finir en volant les médicaments du vieux n’était pas une bonne idée pour qu’ils m’apprécient. Pourtant je n’étais pas morte, ils m’avaient sauvés, mais cela ne les avaient pas empêcher de me déposer devant l’orphelinat qui ne pu rien faire. J’avais la majorité, on oublie le retour à la case départ, avec mes valises je devais simplement quitté et me débrouiller. Me débrouiller, oui c’est ce qu’ils ont dit, pourtant je n’étais bonne à rien. On m’a offert quelques dollars, conseillé d’aller chercher un emploie, une claque dans le dos et me voilà adulte. Dur la vie parfois. Je partais donc dans Los Angeles, le morale anéantie, cherchant à me reconstruire à partir de mes cendres sans personne pour m'accompagner dans cette longue épopée. J’aurais pu en finir, une corde au cou juste partir pour ne jamais revenir de ce monde, mais au fond je voulais essayé de vivre pour une fois. La motivation c’était pas cela qui manquait, j’en avais une tonne, mais le courage la bravoure et l’espoir étaient des éléments inconnu pour moi. Je n’étais pas un super-héro, je ne réglais pas mes problèmes en un claquement de doigt, j’étais juste une fille un peu manqué comme n'importe qui. C’est dans mon hoodie que débuta ma quête de nouvelle vie, j’allais vivre dans les refuges pour sans-abri quelques temps, je mangeais la soupe populaire, je survivais. J’allais rencontré des gens dans ma course, plusieurs, mais je n’arrivais jamais à m’attacher à eux comme ils pouvaient le faire. Il voyait que j’avais de l’avenir, je pourrais me mariée et me sortir de cette situation apparemment, mais je n’avais pas cet impression. Je n’arrivais pas à aimer, lasse d’être abandonné, c’était hors de question.

Il me retrouvèrent à nouveau dans un sale état, ma seconde tentative, peu après mon départ de l’orphelinat. C’était encore la drogue que j’avais choisi, la meilleure façon de partir de ce monde sans ressentir de douleur, j’avais manqué de courage dans ma course. Les médecins m’avaient sauvés in extremis, pas sans dégâts, j’avais eu une commotion cérébrale sûrement suite à un combat. Je ne sais pas, voyez-vous, j’ai oublié qui j’étais à mon réveil. Personne ne vint me réclamer, m’aider, j’étais sans famille, seule, pas surprenant. On pu m’apprendre un peu qui j’avais été grâce à mon nom dans les records de l'orphelinat, sans plus, personne ne pu dire à quoi j’avais ressemblé avant l’incident. Ils ne pouvaient me dire si j’avais été aimée, aimante, si j’avais eu des amis, si j’avais été quelqu’un. J’étais une ombre même avant ma perte de mémoire, un vague souvenir dont seuls les papiers avaient enregistré le nom, car aucun être humain n’avait pu le mémorisé. Sans le savoir j’allais revivre ce même abandon, voilà vingt dollars, vie ta vie. J’avais vraiment l’impression d’être une nuisance, l’impression que celle que j’étais avant avait aussi été une nuisance à son tour, mon cercle vicieux redémarrait et je ne pouvais même pas l’identifier.

J’étais sous un pont quand c’est arrivé, dans une couverture qui recouvrait mes frêles épaules, j’étais entrain de m’endormir après m’être injecté une de ses drogues de secours. Vous savez, quand vous êtes en manque et que vous êtes prêt à acheté n'importe quoi, bah c’était celle là. Je me fichais de mourir, après deux presque trois ans dans la rue je vais vous admettre que notre vie n’est plus aussi précieuse qu’elle aurait pu l’être, n'importe quoi pour m’enfuir était la solution. Mes cheveux partirent en tout sens quand la tempête débuta, l’apocalypse devrais-je dire, alors que je me relevais faiblement pour n'apercevoir que ce spectacle aussi poétique que destructeur. Pourtant seul le silence était maître alors que je m’attendais à entendre le ciel se déchiré dans une complainte lourde. En soupirant je reposais ma tête sur mon gilet croyant que ce n’était qu’une tempête comme les autres, avant qu’il ne soit là, sortant sa petite tête de sa carapace très doucement. J'arquais un simple sourcil croyant à un canular, ou alors un effet secondaire de cet drogue, alors la petite tortue bleu s’approchait très doucement de moi. Un nouveau soupire je me retournais ne voulant voir cet chose une seconde de plus, fermant mes yeux, je voulais juste partir. Une minute, deux minutes, peut-être des heures, passèrent alors que je faisais la sourde oreille quand il vint près de ma tête pour se reposer sur mes cheveux. J’aurais voulu me retourner, lui faire face, mais il tirait sur mes cheveux et un seul mouvement m’aurait sûrement donné des maux de têtes. J’allais juste dormir, oublier, il ne serait pas là à mon réveil où du moins j’en étais convaincue. J'eus cette surprise de le voir coucher sur ma poitrine, endormie, cet petite créature si fragile qui avait besoin d’un peu de chaleur. Doucement je clignais des yeux avant de lever une main tremblante vers la petite tortue qui dormait posant mes doigts sur sa petite peau écailleuse. Il se réveillait aussitôt dans un sursaut avant de me fixer de ses yeux d’un marron presque enflammé. Nous étions tout les deux là, sans comprendre comment nous avions pu atterrir ici, deux êtres perdu dans ce monde étrange. « Salut?» dis-je doucement à son égard. Il clignais trois fois des yeux ne lâchant mon regard une seule seconde, comme pétrifié, je souriais alors très doucement pour le rassuré. « Tu es perdu toi aussi?» continuais-je sur un ton très mielleux. Il baissait la tête, comme s’il me comprenait, avant de la pencher doucement toujours aussi stupéfait.  « Tu as perdu ta famille? Je peux peut-être t’aider à les retrouver?» à chaque fois que ma voix atteignait ses oreilles je le voyais prendre un air de plus en plus surpris. Puis alors que j’allais parler il ouvra la bouche pour cracher de l’eau à mon visage. Je me relevais alors brusquement pour le repousser avant de frotter mes yeux plein d’eau. La tortue tombait dans un petit vacarme, roulait quelques centimètres à côté, puis souriait de pleine dent en me regardant de nouveau. Fièrement je l’entendais alors gratter sa carapace et j’ouvrais les yeux à nouveau pour le voir ouvrir et fermer la bouche frénétiquement comme s’il voulait parler. « Oh...tu es muet c’est ça?» Je gardais mon sourire, sans comprendre comment, cette petite créature avait réussit à bien me faire rire. Il s’approchait alors de moi pour m’entourer de ses pattes du mieux qu’il le pu. Surprise je le laissais faire, puis il relevait la tête pour me regarder avant de recommencer son petit cirque. Il ouvrait et fermait la bouche avec agitation, il souriait, il voulait me montrer à quel point il était heureux pour aucune raison. J’apposais alors ma main sur sa petite tête écailleuse pour lui flatter le crâne avec des gestes très doux, il souriait encore plus fermant ses petit yeux marrons ne lâchant pas ma taille agripper comme si sa vie ne tenait qu’à moi.

Quatre ans passa depuis cette journée où j’avais rencontré mon petit Bucky. Je ne sais toujours pas par quel miracle il est venu vers moi, je me doute que le hasard ai quelque chose à voir, puisque c’est grâce à lui si je suis encore vivante aujourd’hui. Les pokémons sont nombreux, j’ai vite appris que l’on surnommait mon Bucky un Carapuce, mais je préfère le nom que je lui ai offert et il semble aussi le favoriser. Nous ne sommes pas seuls dans le monde, d’autres ont aussi des équipes de pokémons et alors que certains ce font un plaisir de se battre avec eux, moi je préfère participer aux concours qui nous permettent de nous nourrir. Je n’aie peut-être pas de maison, de beaux vêtements, d’amis, mais j’ai Bucky et c’est tout ce qui importe. Si je dois résumé mes dernières années je dirais simpement qu’elles sont meilleures que tout ce que j’ai pu connaître ou du moins tout ce que j’ai pu me souvenir. À mes yeux les pokémons sont venu vers nous pour nous sauver et je les préfère largement au reste de la population cruelle qui les utilisent parfois à leurs dépend. Je ne suis plus la jeune fille frêle de l'époque, avant lui, même si ma vie n'est que pour moi qu'un néant j'ai décidé de devenir une survivante tout comme lui. Je ne me laisse plus avoir par la faiblesse, pour lui, il a besoin de moi et j'ai promis que j'allais me battre quoi qui arrive. Je me nomme Constance Rosenbach et c’était ma petite histoire ou du moins ce que j’ai pu vous transcrire.

Derrière l'écran

Δ PRÉNOM/PSEUDO : Colheart/ Kelly
Δ ÂGE : 20 ans et des poussières
Δ DÉCOUVERTE DU FORUM : par une pub facebook et sincèrement je suis tombée en amour! C'est si rare de voir des forums qui se démarque sur la toile et là littéralement un forum pokémon wow!
Δ AVIS SUR CELUI-CI : Je n'ai pas fini de tout lire, mais je suis en amour en ce moment.   
Δ MOT DE LA FIN : Comme je viens du québec mes noms de pokémons sont différent des votres, du coup si je me trompe de nom faites simplement me corriger.




Dernière édition par Constance A. Rosenbach le Ven 20 Juin - 21:45, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Carnet de voyage
Ville de départ : Lakeshore
Équipe pkmn :
Inventaire :
❝ Je suis une DRESSEUSE

Δ Date d'inscription : 05/11/2013
Δ Messages : 249
Δ Ft. : Amanda Seyfried
Δ Fiches : ✔️ Fiche ✔️ Liens
Δ Équipe : ✔️ Journal de voyage
Δ Banque : ✔️ Compte
Δ Points : 1 195 pts

MessageSujet: Re: Constance - Je n'ai besoin que de lui...   Ven 20 Juin - 19:48

AAAANH ! Un nouveau membre ! ANNNH le Québeeeeec ! Tu es ma nouvelle âme soeur ! Je t'aime déjà toi ♥

Je vais aller réserver Nina pour toi de ce pas. Si tu as la moindre question, ou quelque chose que tu comprends pas, n'hésite pas à venir me mpoter je m'efforcerai de te répondre clairement et le plus rapidement possible ! BREF ! Bienvenue parmi nous et au plaisir de te lire ♥

_________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
❝ Je suis une COORDINATRICE

Δ Date d'inscription : 07/05/2014
Δ Messages : 17
Δ Ft. : Tessa Violet
Δ Fiches : Présentation
Liens

Δ Équipe : Equipe
Δ Banque : Compte en banque
Δ Points : 500 pts

MessageSujet: Re: Constance - Je n'ai besoin que de lui...   Ven 20 Juin - 20:03

Bienvenuuuuuue !   
Bonne continuation pour ta fiche  

_________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Carnet de voyage
Ville de départ : Los Angeles
Équipe pkmn :
Inventaire :
❝ Je suis une COORDINATRICE

Δ Date d'inscription : 20/06/2014
Δ Messages : 16
Δ Ft. : Nina Dobrev
Δ Points : 0 pts

MessageSujet: Re: Constance - Je n'ai besoin que de lui...   Ven 20 Juin - 20:04

Awww, je me ferai plaisir d'être ton âme-soeur quebecoise  merci de me réserver Nina c'est vraiment gentil! Je suis sur ma fiche en ce moment, pour l'instant ça va, je risque de t'harceler par mp si jamais j'ai un blocage. Vraiment mon plus grand défi c'est le changement de nom des pokémons, mais je vais survivre promis!♥️

Merci Olive ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Carnet de voyage
Ville de départ : Lakeshore
Équipe pkmn :
Inventaire :
❝ Je suis une DRESSEUSE

Δ Date d'inscription : 05/11/2013
Δ Messages : 249
Δ Ft. : Amanda Seyfried
Δ Fiches : ✔️ Fiche ✔️ Liens
Δ Équipe : ✔️ Journal de voyage
Δ Banque : ✔️ Compte
Δ Points : 1 195 pts

MessageSujet: Re: Constance - Je n'ai besoin que de lui...   Ven 20 Juin - 22:08

Bon, je viens de finir de lire ton histoire ! Oh mon dieu, Bucky a vraiment sauvé la vie de Constance, c'est juste trop adorable, on dirait un méga parallèle avec Elyon, il nous faut absolument un lien !

BREF ! Je trouve que la haine des humains qu'entretient Constance est très bien utilisée, tout autant que le mutisme de Bucky le rend particulièrement attachant, j'avoue que cette phrase "Il ouvrait et fermait la bouche avec agitation, il souriait, il voulait me montrer à quel point il était heureux pour aucune raison." m'a fait tout particulièrement sourire...

Comme tu l'auras comprit, je te valide sans souci ! Je suis heureuse de pouvoir le faire aussi vite ! (Tu as été super rapide c'est impressionnant !) C'est un plaisir de compter une coordinatrice de plus.

A présent que je vais t'ajouter dans ton groupe et ton rang, tu pourras remplir ton profil, tu pourras également faire ta banque, ta fiche de lien, ainsi que ton journal de voyage !
Bien sûr, tu es la bienvenue dans le flood et, inévitablement, dans la zone rp ! Tu peux également t'inscrire au prochain évent !

Naturellement, si tu as des questions, je reste à ta disposition !
Bienvenue officiellement parmi nous ♥️
  

_________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Contenu sponsorisé »

❝ ❞


MessageSujet: Re: Constance - Je n'ai besoin que de lui...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Constance - Je n'ai besoin que de lui...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan
» Besoin en nourriture d'une monture.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ex Tenebris Lux :: Tes premiers pas :: ▬ Le Grand Test :: ▬ Fiches Validées-