Partagez | .
 

 ▬ 3E ÉVENT Δ « Panique », Astrid & Elisabeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
❝ Je suis le GRAND CHEF

Δ Date d'inscription : 05/11/2013
Δ Messages : 151

MessageSujet: ▬ 3E ÉVENT Δ « Panique », Astrid & Elisabeth   Ven 27 Juin - 17:25


Panique

Astrid & Elisabeth

Elisabeth, depuis que tu es revenue de ta "promenade" en forêt hier qui avait le but de te permettre de trouver un pokemon très rare, d'après les informations que t'avais transmis ton colocataire, et bien ton Zorua ne prend plus, comme à son habitude, forme humaine. Oui, Nero reste tout simplement sous la forme d'un zorua. Rien d'inquiétant me diras-tu ? Non cela n'est pas inquiétant, mais le problème est que depuis qu'il est sous sa forme pokemon et bien tu l'entends parler et avoir des conversations tout à fait censées. Soyons honnêtes, Elisabeth, tu ne peux pas supporter un pokemon "moulin à paroles" plus de 5 minutes, te voilà donc de retour dans la forêt dans l'espoir de pouvoir réinverser la tendance. Bref, tu cherches le moyen de le faire taire.
Astrid, toi, la raison de ta venue est toute autre. En effet, encouragée par Vipelierre et avant de te rendre à un concours, tu as décidé d'aller t'entraîner dans la forêt. Mais pendant que ton pokemon faisait de jolies toupies tout en lançant des attaques (tu t'y connais mieux que moi...), voilà qu'un essaim de dardagnan vous fonce dessus.
Pourquoi une telle introduction ? Et bien c'était pour vous expliquer pourquoi votre rencontre sera celle-ci : alors que tu tournes en rond depuis 20 minutes dans la forêt Elisabeth, tu entends des cris ... et tu vois surgir une fille de nul part qui t'incite à courir car un essaim de dardagnan serait, d'après elle, à ses trousses. Le problème est qu'il n'y a rien qui laisse penser qu'il y ait qui que ce soit dans cette forêt, alors un essaim de dardagnan, c'est totalement du délire !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ex-tenebris-lux.creer-un-forum.net

avatar

Carnet de voyage
Ville de départ : Los Angeles
Équipe pkmn :
Inventaire :
❝ Je suis une COORDINATRICE

Δ Date d'inscription : 22/06/2014
Δ Messages : 31
Δ Ft. : Allison Mack
Δ Fiches : Ce qu'elle est
Ceux qu'elle aime ou non
Et où elle va !
Δ Équipe : Plus en détail
Δ Banque : Compte d'Astrid
Δ Points : 200 pts

MessageSujet: Re: ▬ 3E ÉVENT Δ « Panique », Astrid & Elisabeth   Jeu 3 Juil - 22:20

J’étais fière. Fière d’avoir un Pokémon aussi parfait que pouvait l’être Arinittri, à mes côtés. Chaque jour, j’en découvrais un peu plus sur elle. Et chaque jour, elle m’étonnait. Dans tout ce qu’elle faisait, dans sa détermination qui était éblouissante… C’était une battante, une véritable battante qui ne lâchait rien. Et ça continuait de m’étonner. Lorsque je l’avais trouvé, si faible, si blessée, je ne m’étais pas une seule seconde imaginé qu’elle pouvait faire preuve d’autant de forces. Je crois que je l’ai sous-estimée de nombreuses fois… Mais plus aujourd’hui ; aujourd’hui, je savais enfin que ma meilleure amie – et je me fiche de savoir si un Pokémon et un humain peuvent être amis ou si ça fait pouffer de rire quelques imbéciles de savoir que je tiens à Arinittri plus qu’à n’importe quel être vivant sur cette planète – était une sorte de petite force de la nature. J’avais sûrement encore une montagne de choses à découvrir sur elle… C’était même certain. Mais j’étais heureuse d’avoir l’opportunité de pouvoir la voir grandir, prendre confiance en elle. Je m’étais un peu renseignée sur sa « race » grâce aux quelques informations que les scientifiques avaient plus glaner sur les Pokémons comme elle. Vipelierre, Pokemon de type Plante. J’avais appris des trucs plutôt intrigants comme… l’évolution ? C’était une notion tellement abstraite, pour moi ! Il paraissait qu’arriver à un certain moment de sa vie, un Pokémon pouvait évoluer… Prendre une autre forme. Arinittri n’avait rien fait pour démentir cette information. Quand je lui avais montré les photos de ce qui semblait être ses évolutions, j’avais vu dans son regard cette petite lueur d’envie. Est-ce que ça m’étonnait ? Pas vraiment. En voyant l’apparence d’un Majaspic, ça ne m’étonnait pas que ma petite Vipelierre ressente l’envie de lui ressembler. Je commençais à connaitre mon Pokémon ; elle était fière, elle aimait se montrer… Et il fallait bien avouer que sa « forme finale » était absolument majestueuse. J’avais à la fois hâte, et peur, d’en arriver à ce stade avec elle. En fait, il y avait beaucoup de questions que je ne pouvais pas m’empêcher de me poser…

« Vipelierre !! » Je sursautais légèrement, avant de lui adresser un énorme sourire. Visiblement, j’étais partie trop loin dans mes réflexions, et ma magnifique petite créature apprivoisée – enfin, ça restait à prouver pour ce point – s’ennuyait. Non, en fait, elle tournait carrément en rond. Et pour cause ! « Stressée pour le concours ma jolie ? » Demandais-je d’une voix douce, tout en venant la prendre dans mes bras. Vieux réflexe ; j’étais incapable de ne pas avoir au moins un contact physique avec Arinittri dans la journée. C’était impossible pour moi. Elle acquiesça doucement, tout en venant loger sa tête dans le creux de mon cou, me faisant fermer les yeux pour profiter de cet instant. C’était étonnant, en fait, notre relation. J’avais mis tellement de temps à réussir à obtenir sa confiance et inversement, finalement, même si je l'avais aimée à la seconde où je l'avais vue… Et aujourd’hui, je crois qu’elle serait incapable de simplement me tourner le dos et partir. Et je ne crois pas que je serai particulièrement capable de la laisser faire, de toute façon… « Ça va être l’heure, de toute façon. On a tout ce qu’il nous faut ? Tu te rappelles de ce que tu… Quoi ? » Je la voyais s’agiter, en me criant dessus des « Vipelierre !!! » tellement surexcités que j’en restais légèrement… perplexe. Bon. Okay. Je ne savais pas toujours ce qu’elle voulait dire. Le plus souvent, je la comprenais très bien, mais là… Il fallait qu’elle m’explique ! J’arquais un sourcil, et elle soupira tellement spontanément que je fus forcée de puiser dans tout mon sérieux - et même dans celui dont je manquais cruellement - pour ne pas rire. C’était vraiment du genre « T’es stupide, ou tu le fais exprès ? » et sur le coup, je me sentais réellement bête. Et puis, elle commença à mimer quelque chose, changeant son attitude, sa position… Même son regard… Oh, c'était ça... « Ariiiii, t’es pas sérieuse ? On doit bouger pour un concours, et toi, tu penses à t’entrainer ? Et on répète quand ? En fait, c’est dresseuse que j’aurais dû être… Quoi qu’avec toi, ma crédibilité en aurait pris un sacré coup et… ARI FERMES CETTE PORTE ! » Et est-ce qu’elle m’écoutait ? Bien sûr que non ! Je n’avais pas vraiment le choix ; je devais la suivre… J’attrapais mon sac à la va-vite avant de sortir tout aussi rapidement…

***
Je n’avais pas vraiment eu le loisir de pouvoir la tenir pendant le trajet jusqu’à Lakeshore. Quand Arinittri a décidé d’être une véritable petite peste, elle l’est… Et je peux assurer qu’elle ne fait pas semblant. Je fus forcée d’abdiquer et ce fut pour cette raison que nous nous sommes retrouvées au beau milieu de la Forêt d’Emeraude… « Je te jure qu’après ça, tu aura intérêt à me répéter TOUTE la scène sans faire LA MOINDRE faute ! » lançais-je, à demi énervée comme elle. Bon, ce n’était pas vraiment de l’énervement ; je ne pouvais tout simplement pas être réellement énervée contre ma Vipelierre. C’était de l’agacement. Elle n’en faisait qu’à sa tête et c’était lourd parfois. Et, comme pour me snober ou m’énerver encore plus, je la vis qui me fixa avant de commencer à faire quelques pas que j’avais soigneusement inventés et chorégraphiés exprès pour le concours. Elle connaissait toute la chorégraphie par cœur, et elle me le mettait en plein visage. Je savais très bien que son expression voulait dire « Ah tu vois que je sais faire, alors lâche-moi la grappe veux-tu ! » et qu'elle se permette une telle chose, alors que je faisais tout pour qu'elle soit heureuse, que je lui cédais tous ces caprices, c'était trop. Elle n'en s'en rendait probablement pas compte, mais il y avait des moments où il fallait s'arrêter... Elle m'avait vexer, réellement. Et je n'allais pas prendre de gants pour le lui faire savoir ! « OKAY CA VA ! Fais ce que tu veux, Ari ! T’as pas envie qu’on gagne ce concours ? PARFAIT ! Tu veux faire ta bornée et me faire comprendre que t’as ni Dieu, ni Maitre… Mais je t’en prie, FAIS-TOI PLAISIR ! C’est vrai, après tout, moi je suis QUE celle qui se casse la tête à vouloir remuer ciel et terre pour Mademoiselle Arinittri et à essayer de faire des trucs cohérents pour pouvoir gagner un ruban juste parce que JE PENSAIS que ça te plairait de pouvoir montrer à tout le monde à quel point tu étais douée… Mais t’as raison, va, je me plante sûrement alors, fais-en qu’à ta tête… » Je lui tournais le dos, délibérément. Parce que je savais qu’elle ne supportait pas ça. Mais lorsqu’elle attrapa mon poignet avec une de ses lianes pour me forcer à courir, je mis un certain à réaliser que visiblement mon emportement nous avait causé quelques petits… soucis.

Des soucis bourdonnants, en fait. Par mimétisme, je m’étais mise à courir sans trop savoir pour quelle raison… Mais un coup d’œil en arrière m’avait permis de comprendre assez rapidement, et un cri s’était échappé d’entre mes lèvres. Des espèces de… guêpes géantes. Ouais, voilà. C’était ça qui était en train de nous foncer dessus ! Sans réfléchir pour longtemps, j’attrapais ma Vipelierre pour qu’elle grimpe sur mon dos… Et je me mis à courir. Courir comme jamais, dans toute mon existence, je n’avais couru. En me foutant royalement que mes jambes me brûlent ou que le corps de mon Pokémon fasse des petits sauts sur mon dos au rythme de mes pas. Sauver notre peau, c’était tout ce que j’avais en tête. Et si même Arinittri avait fuit face à cet essaim de… de… Bordel, je connaissais même pas le nom de ces choses ! Bref ! Si elle avait décidé qu’il fallait fuir, je faisais confiance à son instinct ! Un des machins passa tellement prêt de moi qu’un nouveau cri sortit de ma bouche sans que je ne puisse le retenir. Et puis… Là… Mais… Oui, c’était bien une silhouette. Une silhouette humaine ! « EEEEH ! EEEEEEEH ! OOOOH ! » l’interpellais-je alors, en fonçant vers elle à toute allure « OOOH ! IL FAUT DÉGAGER ! DES… DES… DES MACHINS… GUÊPES… GÉANTES… POKEMON… JE SAIS PAS LE NOM… BOOOOOUGEZ !!! » Et, comme pour me soutenir, j’entendis Vipelierre lui crier dessus à son tour d’un ton qui confirmait tout ce que je venais de dire… Maintenant, c’était à elle de me croire. J’allais pas non plus risquer ma peau si elle ne voulait pas me suivre…

_________________________________________

Feeling my way through the darkness, guided by a beating heart... I can't tell where the journey will end, but I know where to start ! So wake me up when it's all over, when I’m wiser and I’m older... All this time I was finding myself, and I didn’t know I was lost... ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Carnet de voyage
Ville de départ : Ravendale
Équipe pkmn :
Inventaire :
❝ Je suis une SCIENTIFIQUE

Δ Date d'inscription : 09/02/2014
Δ Messages : 64
Δ Ft. : Alexandra Daddario
Δ Fiches : PasséPrésentFutur
Δ Équipe : Journal de voyage
Δ Banque : Compte
Δ Points : 1 340 pts

MessageSujet: Re: ▬ 3E ÉVENT Δ « Panique », Astrid & Elisabeth   Dim 6 Juil - 18:06

panique

C'est décidé, j'arrête de m'attirer des ennuis... Non, j'déconne.
Je lisais le journal ce matin, quand Logan m'est tombé dessus pour me dire que c'était stupide de lire ces torchons et que regarder vite fait les informations du journal télévisé c'était mieux. Bon, j'avoue que j'ai une certaine proximité avec la lecture, ne pas lire, ça me plombe le moral, je déteste squatter devant la télé pendant des heures, je trouve ça particulièrement abrutissant. Alors, de temps en temps, je cherche aussi quelques infos sur internet, mais j'avoue que j'ai une grande affinité avec le ... Papier ? Bah. Oui. C'est stupide, sans doute. Et puis, Logan, entre deux pages de mon journal, avait collé un post-it. « Centrale d'Hesperia, urgent » Bon... Est-ce qu'il essayait une fois de plus de m'envoyer dans un piège ? Je veux dire, j'avais déjà assez donné avec mes dernières aventures dans la mine, je crois. A Sonora. Alors maintenant, j'aurais peut-être dû être un peu plus prudente. Mais vous savez ce qu'on dit sur la prudence... Non ? Moi non plus. J'ai un côté tête brûlée, mais je vous assure que je réfléchis, une fois que je suis sur place. Cette fois, je n'avais même pas justifié mon absence, je m'étais gentiment contentée de partir, sans lui jeter un regard. De toutes façons, comme d'habitude, il était planté devant la télé. Sauf que... Une fois dans les escaliers... Ma pokeball échappa à ma main, elle glissa sur les marches, roula, roula, et s'ouvrit, sur le pas des marches. Et une fois de plus, c'était Nero. « Emily, tu es vraiment têtue, tu vas encore t'attirer des ennuis, et ce sera bien fait pour toi. Surtout si cette fois tu ne t'en sors pas. » Oh. Oh wait... Est-ce que... Il me fixait avec ses immenses yeux, toujours sous forme de pokemon. Il nettoya sa patte et soupira légèrement. « Quoi ? Ça t'étonne encore que je parle, peut-être ? Au moins ça te fait taire, c'est déjà pas mal. T'as pas réponse à tout. C'est agaçant hein ? »

Alors ça... Pour être agaçant, oui, c'était agaçant. Ah oui, j'avais presque oublié. Depuis la veille, il avait dit quelques mots en plus de son nom, maintenant c'était des phrases entières. Et finalement, ça ne m'étonnait qu'à moitié... Nero était un être particulièrement éreintant, il s'illustrait ici dans toute sa splendeur de casse pied. En effet, la veille, nous avions visité la forêt de Lakeshore, à cause d'une piste étrange lancée par des suppositions de Logan, mais également parce que Starlight avait définitivement besoin d'un bol d'air frais. Ce que je comprenais aisément. Le problème, c'est qu'on avait fait cela sous la pluie, que nous n'avions rien trouvé, que j'avais chopé un espèce de rhume, que Nero avait essayé une fois de plus de se sauver et qu'en rentrant, il s'était mit à parler. En plus de ça, Isis m'avait fait tomber dans la boue. En bref, ça avait été une vraie journée de merde. Mais remarquons aisément que ça aurait pu être pire. De toutes façons, ça pouvait toujours être pire. Néanmoins, il fallait que je vous avoue que la première idée de revenir dans cette étrange forêt pour régler la question ne venait pas de moi. Nooon, j'aurais tout fait pour rester loin de toute cette boue et ce silence, même les oiseaux avaient désertés le lieu, mais Nero avait insisté pour qu'on y remette les pieds. Donc. Je n'avais pas vraiment eu le choix. Et ainsi, je m'étais retrouvée, sur ma moto, avec Nero à l'avant qui profitait de l'air frais et qui continuait de me raconter des choses, une chance pour moi, je savais ignorer les gens qui parlent trop, et j'avais un casque qui m'isolait assez bien de la discussion. De ce fait, ce n'était pas une tache trop ardue.

Sincèrement, tout était encore si... Trempé. Cette fois, pourtant, je refusais de demander à mon équipe de me donner un coup de main, ce n'était visiblement pas dans leurs objectifs, vu qu'ils préféraient constamment me mettre des bâtons dans les roues. Alors je préférai seulement rester avec Nero, cette tête à claque de Zorua refusait de toutes façons d'entrer dans sa pokeball. A croire que c'était vraiment trop compliqué pour lui. J'étais en train de chercher l'autel, parce que oui, c'était depuis qu'on avait croisé l'autel que tout était devenu bizarre, alors c'était peut-être lié à une malédiction, un esprit de la forêt, n'importe quoi. Et puis, cette fille bizarre débarqua en gesticulant et en hurlant. Je veux dire, la veille n'avait déjà pas été très glorieuse, mais là, ça ne faisait que s'aggraver sérieusement... Elle parlait de guêpes pokemon... Des Dardagnans ? Mais pourquoi est-ce que je n'en voyais pas ? Et même, pire que cela, si elle avait réussi à un peu les distancer... Pourquoi je ne les entendais pas ? Nero me jeta un rapide regard. « Elle délire, fais pas attention à cette folle... » Mais, si elle avait raison ? Dans ce cas là, le danger était bien présent, et il fallait vraiment que je me mette à courir. Je hochai la tête avant de me mettre à courir dans la direction qu'elle avait prit, mon dieu... C'était vraiment une forêt maudite, ce n'était pas possible. Je bifurquai sur la droite, attrapai son bras rapidement et plongeait dans des buissons qui, je le savais, ne contenaient pas d'épines, alors, certes, la chute faisait mal, mais ça aurait pu être pire, au moins, nous étions à l'abri, juste le temps de savoir si elle disait vrai ou pas. Je chuchotai, le fixant étrangement. « Tu es sûre d'avoir vu ces pokemons ? » Et à Nero de reprendre, rapidement. « Mais elle est DINGUE, pourquoi tu t'obstine Emily ?! » Je soupirai légèrement. « Tais toi Nero... »

_________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Contenu sponsorisé »

❝ ❞


MessageSujet: Re: ▬ 3E ÉVENT Δ « Panique », Astrid & Elisabeth   

Revenir en haut Aller en bas
 

▬ 3E ÉVENT Δ « Panique », Astrid & Elisabeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vent de panique au Collège St-Paul (koté sa pralé mezanmi)
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Allez viens j't'emmène au vent || Brooke ♣

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ex Tenebris Lux :: Ton aventure est ici :: ▬ Lakeshore :: ▬ Forêt d'émeraude-